Change EUR-CHF : les 5 pires erreurs à éviter absolument

Que vous soyez nouvel arrivant en Suisse ou frontalier, parfaitement intégré au point de maitriser et pratiquer les us et coutumes suisses, surtout en matière de change de devises, nous partageons ici avec vous les meilleures pratiques sans "fake news" (même si c’est le mot de l’année selon le dictionnaire Collins) !

Pensons à notre crousille électronique, évitons les frais cachés ou les marges qui font fondre au soleil nos revenus. b-sharpe vous livre ses 5 conseils pour que vous ne vous encoubliez pas dans les nombreuses fausses bonnes idées que votre banque peut vous faire passer comme avantageuses, voire rémunératrices.
En bonus, on vous révèle - en fin de post - la signification des quelques expressions suisses locales qui s’y sont glissées…

#1 - Transférer ses devises directement de son compte en banque suisse en France

Cela peut être l’erreur du débutant ou du nouvel arrivant qui, par souci de simplicité et de tranquillité, décide de faire confiance à sa banque pour procéder directement au change de ses devises de son compte salaire suisse au compte courant français. Après tout, quoi de plus simple - à première vue - que de faire passer la frontière à vos francs suisses comme nous la passons nous mêmes.

Sauf que dans ce cas précis, votre "permis" sera le virement international et qu’il vous coûtera cher, très cher même.
Rappelons-nous simplement en quoi consiste le virement international : il s’agit de transférer une devise à partir du compte bancaire d’un pays, vers le compte bancaire d’une banque dans un autre pays. Il peut se faire entre des comptes bancaires libellés dans une même devise ou dans des devises différentes.

Si vous souhaitez changer vos francs suisses d’une banque suisse vers le compte en euros d’une banque française, le transfert à l’international se finalisera par une opération de change puisque la devise d’émission n’est pas la même devise que celle du compte destinataire. Votre banque en France changera automatiquement vos francs suisses en euros à réception des fonds.

Il vous en coutera des frais de change que vous ne maitrisez pas et un taux de change très peu avantageux, alors que b-sharpe - spécialiste du change de devises - se charge de l’opération à l’un des meilleurs taux et ce, qu’elle que soit sa destination, à l’image des trains rouges et blancs de la SBB-CFF, avec une transparence totale. Une fois votre virement bancaire en francs suisses effectué, le transfert sera directement effectif sur votre compte bancaire français, et ce, en deux jours ouvrables maximum.

#2 - Choisir sa banque parce qu'elle est présente en Suisse et en France

C’est la meilleure fausse bonne idée qui paraît être la meilleure des commodités.

Nombreuses sont les banques qui alléchées par ces clients un peu particuliers que sont les frontaliers (salaire suisse, dépenses en euros, prêt immobilier en euros ou en francs suisses etc.) promettent monts et merveilles à leur clientèle, en agitant le bonus des économies substantielles réalisées, en s’autoproclamant "banque pour frontaliers".

Vous pourriez vous laisser tenter par l’argument de la facilité de l’interlocuteur unique avancé par cet établissement bancaire, présent en zone frontalière et dans votre pays de résidence. A priori, vous vous sentiriez investi d’un supra pouvoir de négociation vis-à-vis de votre banque. Détrompez-vous. « Ce super service » a un coût qui se répercute sur d’autres services surchargés comme la carte de crédit, la marge sur le taux de change, les frais de maintenance de compte, etc. Ces coûts de conversion que l’on pourrait envisager comme gratuits, ne le sont pas.

#3 - Faire confiance à sa banque pour le change de devises

A l’heure de la globalisation s’opère un double mouvement apparemment paradoxal : le rapprochement à l’économie locale d’une part et l’ubérisation des services d’autre part. Spécialiste du change de devises basé à Genève, nous avons compris que vos besoins et attentes n’étaient pas ceux des établissements bancaires qui réalisent plus de 25% de leurs bénéfices en opérations de change, sans pour autant que confiance signifie transparence et performance.

Car c’est bien par « logique » commerciale que votre banque prend une marge pouvant aller jusqu’à 1,65% vs 0,50 % pour b-sharpe, sans parler des frais de change et d’une disponibilité qui n’est pas nécessairement au rendez-vous.
Que vous soyez particulier ou entreprise, notre équipe, composée de spécialistes du change et du trading, répond à vos questions en temps réel en chat, par téléphone ou par mail. Bien que vous soyez déjà près de 6'000 à bénéficier de nos services, vous ne serez pas un numéro.

#4 - Rembourser son prêt immobilier en devises et faire le change par votre banque

Évitons de faire notre bobet et de nous faire plumer. Ce n’était pas le cas lorsque vous avez acquis votre premier appartement en zone frontalière, fraichement installés et fraichement en couple ! Aujourd’hui, vos enfants ont grandi, leurs envies de sortir tournent à l’obsession et vous-même vous rêvez de vous rapprocher d’une vie plus citadine qui vous permettra de profiter de l’offre culturelle genevoise sans pour autant vous empoisonner la vie côté pollution. Bref, vous souhaitez vendre votre 3 pièces acheté en devises, rembourser votre prêt immobilier et acquérir une demeure vivante et fonctionnelle en euros. Vous vous adressez donc à votre meilleur ami - ou presque - votre banquier.

Vous n'êtes pas obligé(e) de passer par votre banque pour le change dans le cadre d'un remboursement de prêt

Et là, si vous ne souhaitez pas que vos enfants vous renient jusqu’à leur quarantième anniversaire (qui sera au mieux la date échéance de votre second prêt) préférez b-sharpe pour cette opération qui sera, non seulement simple, mais profitable. Rappelons-le, vous n’avez aucune obligation qui vous lie pieds et mains à votre banque pour effectuer le change qui vous permettra de rembourser votre prêt, même si celle-ci reste votre prêteur. Installez-vous dans votre nouveau salon et savourez, on vous explique tout.

Une fois votre appartement vendu, si le remboursement de votre prêt immobilier est en devises (associé à une garantie sous forme de caution), le fruit de la vente, conclue en euros, sera versé sur un compte en euro. De là, b-sharpe effectue la conversion euro - franc suisse et transfère les francs suisses sur votre compte, afin de rembourser le prêt auprès de votre banque. Pour bien comprendre de quoi on parle, voici un exemple :

  • Vous vendez votre appartement, et devez rembourser CHF 450 000.-
  • Pour un tel montant à rembourser, le simple fait de passer par b-sharpe vous permet d’économiser plus de 1 400 euros, par rapport à votre banque. Mais ça, c’est si la banque applique les barèmes dégressifs en fonction des montants. Nous avons en effet relevé des cas de banques qui appliquaient des marges sur les gros montants tels que b-sharpe était 12 fois moins cher….

Au vu des montants engagés et de la retraite que vous vous réservez, mieux vaut bénéficier du meilleur taux de change !

#5 - Faire de la vente à terme

Qui n’a pas eu droit aux mille et un mérites de la garantie de change (ou vente à terme) à la manière de "votre banquier - un ami - qui vous veut du bien" ?
En soi, l’idée est alléchante : tous les mois, votre banque achète pour vous des francs suisses qu’elle convertit en euros, à un taux fixé à l’avance et ce, pendant une période donnée (de 3 à 12 mois). Vous savez - tel le comptable de la planète abandonnée – à combien s’élève votre budget indépendamment des fluctuations du change ou des soubresauts économiques consécutifs aux changements politiques éventuels.

Qui dit "sécurité" dit coût élevé : la banque vous fait payer "la sécurité" de la vente à terme par une marge importante, en plus des frais de dossier. Les frais du "non risque" sont intégrés au contrat, à travers un taux de change fixé qui n’est pas des plus intéressants (en comparaison de celui que vous auriez en faisant votre opération de change au comptant).   b

Qui dit vente à terme ne dit pas "flexibilité" face à l’imprévu. Ce n’est bien évidemment pas ce que l’on vous souhaite mais une rupture de votre contrat de travail fait partie des imprévus qui peuvent mettre fin au contrat de vente à terme conclu avec votre établissement bancaire.

La fin anticipée d'un contrat de vente à terme signifie en général coûts élevés

Normal et juste, nous direz-vous ? Oui et non. Que dire des pénalités appliquées lorsque vous serez amené à dénoncer le contrat ? Plus le taux de change à date de dénonciation du contrat - ou taux spot - est éloigné du taux de change à terme, plus les pénalités seront élevées.

Le gain envisagé sur la période risque de s’avérer - tel l’effet boomerang - contre productif. A contre courant de cette prévisibilité qui peut ne pas en être une, b-sharpe affiche le taux de change actualisé en temps réel. Notre politique commerciale est claire : pas d’engagement, pas d’abonnement, pas de frais cachés.

Vous savez presque tout sur une pratique affutée du change de devises avec b-sharpe et comme nous vous l’avions promis, on vous confie quelques expressions de notre lexique du "parler suisse" :

  • crousille : tirelire
  • s’encoubler : se prendre les pieds dans les câbles
  • bobet : "idiot du village", "simplet"

crédit photo : Fotolia - alphaspirit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page