Recevez notre newsletter

Comment rapatrier son salaire suisse en France ?

4 minutes de lecture

Avec un pied en Suisse et un pied en France, les travailleurs frontaliers sont soumis à des contraintes particulières, notamment pour rapatrier leur salaire en devise. La question qu’ils se posent naturellement est alors : Comment effectuer la meilleure conversion entre francs suisses et euros ?

Femme cherchant en ligne le meilleur moyen de rapatrier son salaire suisse en France

Le rapatriement de son salaire suisse en France est une opération qui peut s’avérer complexe et coûteuse. Entre banque traditionnelle, bureau de change ou spécialiste du change en ligne, découvrez l’option la plus simple et la plus économique pour une conversion CHF/EUR !

Les différentes méthodes pour rapatrier son salaire suisse en France

Vous résidez en France et vous travaillez au sein de la Confédération helvétique ? La question du change de votre salaire suisse vous est donc familière, ou va le devenir si vous êtes à la recherche d’un emploi.

Cette problématique, les travailleurs frontaliers y sont confrontés chaque mois. Elle peut engendrer des démarches fastidieuses et des coûts importants… à moins de choisir le meilleur service de conversion de devises.

Changez vos devises simplement et en toute sécurité

Are you looking for the best Swiss Franc / Euro foreign exchange rate?

Pourquoi optimiser la conversion CHF/EUR de son salaire ?

En fonction de la méthode utilisée, la conversion d’une somme d’argent d’une devise à une autre peut entraîner des frais élevés, un délai d’attente et des démarches administratives fastidieuses

Or, les travailleurs frontaliers doivent répéter cette opération chaque mois, et ont donc intérêt à se pencher sur la question de son optimisation.

Changer des francs suisses en euro pour rapatrier sa paie peut parfois demander des jours et entraîner plusieurs catégories de frais supplémentaires :

  • Frais de transfert international ;
  • Frais de change ;
  • Marge sur les taux de change ;
  • Etc.

Pour choisir la solution de change la plus économique et la plus simple, il est essentiel de bien connaître chacune des méthodes possibles. Banque traditionnelle, bureau de change ou spécialiste en ligne : faisons le tour d’horizon des meilleurs services pour le rapatriement de son salaire suisse en France.

Bon à savoir : Un accord entre employeur et employé est possible pour demander le virement direct de son salaire en euro, mais entraîne plusieurs contraintes qu’il faut prendre en compte.

1.   Rapatrier son salaire en CHF via une banque traditionnelle

Sans aucun doute, l’option la plus commune est de récupérer son salaire par l’intermédiaire d’une banque traditionnelle. Cela suppose de détenir un compte bancaire en Suisse, et un compte courant en France.

Le principe est simple :

  1. Recevoir son salaire sur un compte suisse ;
  2. Faire un virement international vers un compte français.

D’abord, l’employeur réalise l’envoi d’argent vers la banque suisse (banque cantonale de Genève, banque Cler, Crédit Suisse, UBS…). Ensuite, le salarié frontalier initie un virement vers sa banque française (Crédit Agricole, Crédit Mutuel, Banque Populaire…), et convertit ainsi les CHF en euros.Malgré son apparente simplicité, choisir de faire rapatrier son salaire suisse vers la France via une banque traditionnelle fait partie des erreurs fréquentes des transfrontaliers !

En effet, les frais bancaires à régler sont particulièrement conséquents :

  • Frais de virement international ;
  • Marge sur les taux de change ;
  • Frais de gestion des deux comptes courants.

Par ailleurs, le délai pour un transfert d’argent international est particulièrement long. Il faut généralement patienter 4 jours ouvrés pour recevoir sa paie lors de son passage de la Suisse à la France.

Toutefois, il est également possible d’obtenir un IBAN CH directement en France. En effet, certaines banques françaises situées à la frontière des deux pays ont développé des produits dédiés aux besoins des travailleurs transfrontaliers.

Dans ce cas, nul besoin de réaliser un virement international. Les frais sont donc limités à la marge prise par les banques sur les taux de change du Forex, et aux cotisations liées aux comptes bancaires.

Bon à savoir : Les taux de change du Forex peuvent varier à tout moment. Ainsi, d’un mois à l’autre, la personne qui exerce une activité salariée en suisse ne recevra pas la même somme d’argent en euro.

Changez vos devises simplement et en toute sécurité

Are you looking for the best Swiss Franc / Euro foreign exchange rate?

2.   Le rapatriement d’un salaire suisse via un bureau de change

Autre option : effectuer le rapatriement de son salaire en francs suisses grâce à un bureau de change. Il est aisé de trouver ces organismes, très présents à Genève ainsi que dans les villes frontalières.

Cette fois-ci, il s’agit de retirer son salaire en CHF directement en argent liquide auprès de sa banque suisse, puis de se rendre dans un bureau de change pour l’échanger contre des euros. Enfin, il faut transporter cette somme auprès de sa banque française et la déposer sur son compte courant.

En plus d’être chronophage, cette méthode présente l’inconvénient majeur d’être risquée. En effet, un vol, une perte ou un accident ne sont pas à exclure…

De plus, il faut compter avec les frais associés à une telle opération :

  • Marge sur les taux de change interbancaires ;
  • Frais fixes.

Ces frais sont difficiles à anticiper car ils peuvent être amenés à varier au cours du temps, et sont différents d’un bureau de change à un autre.

Bon à savoir : Pour limiter les frais liés à la détention de deux comptes bancaires, il est possible d’opter pour une banque à distance, qui permet notamment de profiter de la gratuité d’une carte de crédit.

3.   Rapatrier son salaire suisse grâce à un spécialiste du change en ligne

Au-delà des méthodes fondées sur les banques et les bureaux de change, il existe une alternative innovante : faire appel à un spécialiste du change en ligne. Issues du développement des fintechs, ces sociétés utilisent la technologie pour bousculer les codes de la finance.

Grâce aux services de change disponibles sur Internet, il est possible de convertir des francs suisses en euros de façon rapide, simple, et peu coûteuse. Des avantages qui peuvent également être transposés à d’autres devises : dollar américain, livre sterling, couronne norvégienne, yen, etc.

Basée en Suisse, la société b-sharpe a développé une offre spécifiquement dédiée au rapatriement de salaire vers la France

Deux possibilités s’offrent aux travailleurs frontaliers :

  • Effectuer la conversion CHF/EUR via un compte en Suisse ;
  • Récupérer leur argent en euros sans ouvrir de compte bancaire en Suisse.

La première consiste à effectuer un transfert d’argent en CHF vers b-sharpe, qui se charge alors de convertir les devises au meilleur taux de change. Des marges dégressives en fonction du montant transmis sont appliquées afin de maximiser les économies potentielles.

Autre option, particulièrement intéressante pour les transfrontaliers qui veulent éviter d’ouvrir un compte secondaire en Suisse : rapatrier directement leur salaire en France. L’espace client de b-sharpe permet d’éditer un document à remettre à l’employeur. Le salaire ainsi transmis est ensuite redirigé vers le compte du salarié et converti par b-sharpe.

Directement auprès de l’employeur ou via un compte en Suisse, b-sharpe offre des solutions de change innovantes, rapides et moins coûteuses que les options traditionnelles !

Réagissez à cet article !