Business > 4 conseils fondamentaux pour optimiser le BFR de votre entreprise

4 conseils fondamentaux pour optimiser le BFR de votre entreprise

BFR

Clément Caron

Compliance Officer

Temps de lecture : 4 min

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Clément Caron

    Compliance Officer

    Temps de lecture : 4 min

    Sommaire
      Add a header to begin generating the table of contents

      Variable essentielle représentant le décalage entre les décaissements et les encaissements, le BFR peut être optimisé de multiples manières.

      Le BFR est sans aucun doute l’un des éléments clés de la bonne gestion d’une entreprise. Et pour cause : alors que certains encaissements (créances clients, ventes des stocks…) ne sont pas encore effectifs, certains décaissements (paiement des salariés, des fournisseurs…) doivent bel et bien être pris en charge ! 

      Cette situation inévitable crée un décalage : le Besoin en fonds de roulement (BFR). Lorsque ce dernier augmente, l’entreprise peut manquer de trésorerie, et sa stabilité financière peut alors s’en trouver menacée.
      Voici nos 4 conseils essentiels afin de diminuer votre Besoin en fonds de roulement.

      #1 Optimisez votre poste clients

      La majorité des défaillances subies par les entreprises est directement imputable aux impayés clients. En effet, lorsque les créances clients s’accumulent, le Besoin en fonds de roulement de votre entreprise augmente, votre trésorerie étant inévitablement impactée par les montants dus par vos clients.

      De fait, l’optimisation du poste clients est tout à fait fondamentale, non seulement afin de diminuer le BFR de l’entreprise, mais aussi pour assurer sa pérennité globale. Cette optimisation consiste à réduire autant que possible le laps de temps entre la date de commande et celle de crédit en compte.

      Pour y parvenir, diverses pratiques peuvent être mises en place, notamment :

      • s’assurer systématiquement de la solvabilité des clients et traiter avec les plus fiables d’entre eux ;
      • instaurer des conditions générales de vente claires en ce qui concerne les délais de paiement (et imposer éventuellement des délais plus courts pour les nouveaux clients) ;
      • demander systématiquement des acomptes lors des prises de commandes afin de financer les dettes fournisseurs ;
      • optimiser le suivi des créances clients via un système de relance ;
      • recourir si nécessaire à des contrats d’affacturage permettant de vendre des créances clients contre une part de la trésorerie correspondante, perçue immédiatement ;
      • proposer des escomptes d’effets de commerce ou des escomptes de crédits afin de motiver les clients à payer sur le champ pour obtenir une réduction.

      Attention : Les escomptes et les contrats d’affacturage permettent certes de diminuer votre BFR, mais ils limitent également la rentabilité de votre entreprise.

      #2 Optimisez votre poste fournisseurs

      Souvent négligée par les entreprises, l’optimisation du poste fournisseurs est pourtant susceptible de diminuer largement votre Besoin en fonds de roulement. 

      En effet, tant qu’elles restent sur votre compte, les sommes dues par votre entreprise à ses fournisseurs réduisent vos besoins de trésorerie. De fait, alors que bon nombre d’entreprises se focalisent uniquement sur la variable prix, des délais de paiement avantageux peuvent booster votre trésorerie de manière importante.

      Dans le cadre des dettes fournisseurs, l’optimisation du BFR consiste donc à maximiser autant que possible le laps de temps entre la date de livraison et celle du paiement des factures émises par vos fournisseurs. Bien entendu, ces délais de paiement doivent être obtenus tout en maintenant une bonne relation avec vos différents partenaires !

      Afin d’atteindre cet objectif, certaines actions peuvent vous aider, notamment :

      • négocier des délais de paiement plus longs avec les fournisseurs (et refuser autant que possible tout règlement à l’avance) ;
      • sélectionner vos fournisseurs avec soin, en privilégiant ceux dont les délais de livraison sont les plus courts ;
      • optimiser le timing de vos commandes, de manière à ne pas recevoir les factures fournisseurs trop vite ou de façon trop condensée ;
      • éviter d’anticiper le paiement de ses fournisseurs afin d’obtenir des escomptes.

      #3 Optimisez votre gestion des stocks

      La gestion des stocks de votre entreprise a un impact direct sur son Besoin en fonds de roulement. Distribution, approvisionnement, prévisions, gestion des retours… Si toutes ces étapes liées à l’activité de votre entreprise ne sont pas correctement gérées, vos stocks peuvent rapidement faire exploser votre BFR.

      En effet, plus les stocks (matières premières, produits transformés, produits finis…) s’agrandissent, plus le BFR de votre entreprise augmente lui aussi. De fait, les stocks « dormant » sont les pires ennemis de votre Besoin en fonds de roulement ; mieux vaut donc travailler le plus possible en flux tendu afin de les limiter.

      Pour limiter vos stocks et optimiser ainsi son BFR, une entreprise peut mettre en place différentes actions, notamment :

      • réaliser des inventaires de manière régulière afin d’éviter autant que possible le sur-approvisionnement ;
      • réduire les délais d’approvisionnement auprès des fournisseurs ;
      • accélérer le processus de livraison côté clients afin d’optimiser la rotation des stocks ;
      • optimiser la gestion des stocks (éviter les produits obsolètes, les surplus et les stocks « dormant ») grâce à l’automatisation de certaines tâches et l’utilisation de tableaux de bord adaptés ;
      • réduire autant que possible les délais de production pour diminuer les en-cours. 
      • mettre en place, si nécessaire, des opérations commerciales exceptionnelles afin d’écouler les stocks invendus (réduire temporairement sa marge est généralement moins préjudiciable que d’augmenter trop fortement son BFR).

      #4 Optimisez la gestion de vos dettes

      De manière générale, augmenter et retarder la dette de votre entreprise, que celle-ci soit sociale, fiscale ou autre, permet de diminuer son Besoin en fonds de roulement. Ainsi, il est conseillé de lister l’ensemble des dettes de l’entreprise afin de repérer celles dont l’acquittement peut être retardé, sans pour autant menacer sa pérennité.

      En ce qui concerne la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA), deux possibilités s’offrent à vous afin d’optimiser votre BFR :

      • si vous êtes débiteur, optez pour un versement trimestriel de la TVA ;
      • si vous êtes créancier, optez pour une récupération mensuelle du crédit de TVA.

      En ce qui concerne les charges sociales, le paiement trimestriel est à privilégier par rapport au paiement mensuel, dans la mesure du possible et toujours afin de diminuer votre BFR. 

      Attention : Il est impossible de retarder le paiement de certaines dettes de votre entreprise, notamment pour des raisons légales. C’est le cas des salaires ou encore des dettes fiscales, dont le paiement tardif pourrait entraîner des sanctions financières !

      Postes clients et fournisseurs, gestion des stocks et des dettes… Nombreux sont les leviers à activer afin d’optimiser le Besoin en fonds de roulement de votre entreprise. Gardez donc toujours un œil attentif sur cette variable comptable fondamentale qui, gérée de manière adéquate, sera la garantie d’une trésorerie saine et d’une activité pérenne.

      Laissez un commentaire