Particuliers > 3 conseils pour faire des économies lors de son installation en Suisse

3 conseils pour faire des économies lors de son installation en Suisse

installationensuisse1

Claire Delpierre

Content & Community Manager

Temps de lecture : 3 min

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Le printemps est propice à l’expatriation et à l’installation en Suisse : les expatriés et futurs résidents, après avoir cherché et trouvé un logement, déménagent et prennent leurs quartiers en Suisse.
    Pour beaucoup, ces changements sont en général synonymes de dépenses : le paiement d’un nouveau loyer, la souscription des assurances, l’achat de meubles… La liste est longue. Alors dans un tel contexte, et même si certaines grandes entreprises proposent une prise en charge financière de ces frais d’installation, quelques conseils pour réduire ces coûts sont toujours les bienvenus.

    1. Réduire ses frais de change lors du transfert de ses économies

    Pour la plupart de ces expatriés, un besoin va rapidement se faire ressentir : celui d’avoir des francs suisses à disposition pour les dépenses locales. Pour certains, c’est même une partie des économies, en général dans une autre devise, qu’il va falloir transférer en Suisse.

    Dans quasiment 100% des cas, les expatriés ne vont pas poser de questions et vont simplement faire un virement international en euros depuis leur banque européenne vers la banque en Suisse. Quelle que soit la banque où le change de devises est fait, l’expatrié est perdant, car il se verra appliquer un taux de change en général très élevé. Il est donc conseillé dans ce cas de souscrire à un service spécialisé dans le change de devises en ligne à taux préférentiel qui permet de gérer le change de devises à des conditions vous permettant de réduire au minimum vos frais de change et de transfert.

    2. Prendre une caution pour la garantie de loyer

    Après avoir trouvé un appartement ou une maison, il faut verser ce qu’on appelle une garantie de loyer, de 3 mois en Suisse. Cet argent est la plupart du temps bloqué sur un compte, un compte garantie de loyer. Si cette garantie n’est pas une obligation, elle est pratiquement toujours demandée par les régies ou les propriétaires. En prenant ce qu’on appelle une caution, il est possible de ne pas bloquer cet argent. La caution fonctionne un peu comme une assurance : le locataire paie une prime tous les ans, qui dépend du montant du loyer. L’avantage de ce dispositif, c’est qu’il évite de bloquer des fonds inutilement. L’inconvénient, c’est que ce n’est pas gratuit : aussi, une caution n’est intéressante que si vous la prenez un ou deux ans maximum, ce qui vous laisse toutefois le temps de laisser passer le plus gros de vos dépenses.

    3. Réduire ses frais bancaires avec une banque digitale

    Beaucoup d’expatriés conservent une banque dans leur pays d’origine pour le versement de loyers ou de menues dépenses qu’ils font quand ils reviennent au pays pour visiter la famille ou les amis. En souscrivant dans votre pays de provenance un compte dans une banque digitale, vous réduirez au minimum vos frais (il n’y a en général pas de frais mensuels notamment). Attention toutefois, ces banques ne permettent en général pas d’ouvrir un compte quand on réside à l’étranger. Il est donc recommandé d’ouvrir ce compte avant votre installation en Suisse, d’y déposer un minimum d’épargne et d’utiliser votre carte bancaire de temps en temps et notamment lors de vos déplacements dans votre pays d’origine.

    Laissez un commentaire