Finances > Risque de change : Suis-je vraiment concerné(e) ?

Risque de change : Suis-je vraiment concerné(e) ?

tassecafe

Xavier de Villoutreys

Deputy CEO | Head of Trading

Temps de lecture : 3 min

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Xavier de Villoutreys

    Deputy CEO | Head of Trading

    Temps de lecture : 3 min

    Sommaire
      Add a header to begin generating the table of contents

      Parce qu’il aime souvent se faire discret au cours de longues périodes avant de surprendre soudainement sa victime, le risque de change passe le plus clair de son temps relativement inaperçu à tel point qu’il serait même tentant de venir à douter de son existence.

      Pourtant, que vous soyez un particulier ou une entreprise, ne l’oubliez pas, vous êtes forcément d’une manière ou d’une autre exposé(e) au risque de change. Toute la question n’est donc pas de savoir si ce risque financier vous concerne, mais bel et bien de connaître l’ampleur du risque afin d’agir en conséquence.

      Pour rendre ce risque de change aussi tangible que possible, nous vous proposons aujourd’hui d’en discuter tranquillement autour d’une tasse de café.

      Parlons-en autour d’un bon café

      D’un point de vue théorique, le risque de change se définit comme la probabilité d’être affecté négativement par une variation des taux de change entre devises.

      Si vous êtes un particulier ou une entreprise dont l’ensemble des transactions sont réalisées en devise domestique (en francs suisses par exemple), vous pourriez donc penser que le risque de change ne vous concerne pas…

      Erreur ! Ce risque financier nous concerne tous. Vous en doutez ? Voici un exemple pratique pour illustrer la façon dont le risque de change s’immisce à notre insu dans nos quotidiens.
      Admettons que vous ayez choisi de profiter des beaux jours et de la réouverture des bars et restaurants pour vous offrir un café en terrasse, et que pour marquer l’occasion, vous ayez commandé votre Expresso favori, un Pur Arabica du Brésil aux notes légèrement torréfiées.

      Le prix affiché sur le ticket de caisse laissé par le serveur est bien libellé en francs suisses, mais assis confortablement devant votre tasse encore fumante, vous vous mettez en quête du risque de change auquel vous expose cette commande anodine.

      Ces grains de Bourbon rouge et jaune savamment torréfiés ne viennent donc pas des hauteurs suisses, mais de l’intérieur des terres brésiliennes. Tiens, je suis donc exposé aux variations de change du réal brésilien !

      Frappé par cette première constatation, vous tirez alors le fil de votre raisonnement.

      Cette jolie tasse en porcelaine de Chine m’expose aux variations du yuan, cette petite cuillère en métal russe m’expose aux variations du rouble, et ces deux morceaux de sucre australien aux variations du dollar australien…

      Étonné(e), vous contemplez votre tasse sous un nouveau jour quand votre imagination reprend son travail de plus belle.

      Après tout, la machine à café doit très certainement être italienne et m’exposer aux variations de l’euro. Et pour acheminer tous ces composants, les frais de transport internationaux doivent bel et bien être libellés en dollars et m’exposer par conséquent aux variations du billet vert…

      Réal brésilien, yuan chinois, rouble russe, roupie indienne, euro et dollar américain… Jamais un café ne vous aura fait autant voyager !

      Un risque omniprésent

      Si un simple café implique pas moins de 6 devises, imaginez un instant la longue liste de monnaies auxquelles la mondialisation nous expose aujourd’hui…

      Bien sûr, à moins d’être un grand buveur de café, ces variations (aussi adverses soient-elles) n’auront pas de grandes conséquences sur votre budget.

      Néanmoins, qu’il s’agisse de votre vie ou de celle de votre entreprise, un risque de change plus ou moins important se cache aujourd’hui derrière l’essentiel de nos transactions, et vous devez donc a minima en avoir conscience.

      Une fois vos différentes expositions aux devises connues, vous pourrez alors envisager de prendre les décisions adéquates afin de réduire éventuellement votre risque de change, que ce soit via la conversion de vos devises ou via la mise en place d’une stratégie de réduction des risques de change.

      Laissez un commentaire