Frontalier : 4 solutions concrètes pour ne pas payer les 20 euros facturés par votre banque française en réception de virement SEPA

Les clients frontaliers de b-sharpe nous ont permis d’identifier 2 banques françaises qui facturent les virements SEPA en réception d’un établissement bancaire en Suisse. En clair, un frontalier qui fait un virement en EUR depuis un compte euro en Suisse vers son compte en France dans l’une de ces 2 banques se verra appliquer des frais d’une vingtaine d’euros, contrairement à la plupart des autres banques qui ne facturent pas ce type de transfert.

Sans vouloir épiloguer sur les raisons de cette tarification non justifiée - mais tout à fait légale - compte tenu du fait que les établissements bancaires suisses sont tous « SEPA compatibles », on peut estimer que la mise en place de cette tarification permet aux banques concernées d’inciter leurs clients à faire de préférence le change de devises chez eux plutôt qu’ailleurs, les empêchant ainsi de bénéficier des conditions de change beaucoup plus intéressantes.

Comme certains clients de b-sharpe sont concernés, et qu'on nous pose très souvent la question, nous vous proposons ici 4 solutions concrètes pour éviter ces frais de transfert non justifiés.

#1. Ouvrir un compte dans une banque digitale en France

C’est la solution de contournement la plus simple : vous conservez votre organisation bancaire existante, et vous ouvrez un compte dans une banque digitale en France. Cette ouverture de compte dans une banque digitale a notamment pour avantage de ne rien coûter, ni à l’ouverture, ni en frais mensuels.

Avec cette solution, le compte en euros de la banque digitale est utilisé en complément de votre banque habituelle, et comme un compte de transit de vos euros en provenance de Suisse.

Supposons ainsi que vous fassiez la conversion euro franc suisse chez b-sharpe, il vous suffit ensuite de transférer les euros sur le compte de votre banque digitale, puis de transférer ces euros sur votre compte habituel. Dans ce cas, vous avez bénéficié des avantages du change très intéressant de b-sharpe (et fait 70% d’économie sur vos frais de change par rapport à votre banque habituelle), et avez évité également les 20 euros de frais appliqués par votre banque en réception de virement SEPA depuis la Suisse.

Cette solution est notamment très intéressante pour les personnes qui veulent conserver leur banque habituelle (soit pour des raisons historiques, soit plus fréquemment parce que les frontaliers y ont un prêt immobilier).
Attention toutefois : comme indiqué ici, il existe une banque digitale qui pratique des frais en réception de virements SEPA : elle est donc également à éviter quand on est frontalier.

En résumé, avec cette solution, un frontalier a :

  • un compte en euros dans sa banque habituelle (qui taxe en réception de virement SEPA)
  • un compte dans une banque digitale qui permet d’éviter les 20 euros de frais
  • le change qui est effectué chez b-sharpe, à des taux très intéressants

En pratique, cela se passe ainsi :

  • le client frontalier transfère ses CHF sans frais chez b-sharpe (depuis son compte en Suisse ou directement via son employeur)
  • b-sharpe procède au change des CHF en euros avec une réduction de frais de change de 70% par rapport à sa banque
  • b-sharpe transfère sans frais les euros sur le compte de la banque digitale en France, en 24h
  • le client frontalier transfère sans frais les euros de sa banque digitale vers le compte en euros de sa banque habituelle

#2. Mentionner « Salaire » dans l’ordre de transfert

Une des deux banques identifiées par nos clients frontaliers semble, dans certains cas, ne pas tenir compte des frais de réception de virement SEPA dès lors que le client frontalier mentionne dans son transfert la mention « Salaire ». Chez b-sharpe, nous pouvons tout à fait intégrer cette mention dans le transfert que nous effectuons pour votre compte. Attention toutefois, il semblerait que cela soit tout de même un peu à la tête du client, car cela semble fonctionner dans certains cas et pas dans d’autres.

En résumé, avec cette solution un frontalier a :

  • un compte en euros dans sa banque habituelle (qui taxe en réception de virement SEPA)
  • le change qui est effectué chez b-sharpe, à des taux très intéressants

En pratique, cela se passe ainsi :

  • un frontalier transfère ses CHF sans frais chez b-sharpe (depuis son compte en Suisse ou directement via son employeur)
  • b-sharpe procède au change des CHF en euros avec une réduction de frais de change de 70% par rapport à sa banque
  • b-sharpe transfère en 24h les euros sur le compte en France du client frontalier, avec la mention « Salaire », ce qui lui évite de payer ces 20 euros de frais facturés par sa banque pour la réception de virement SEPA depuis la Suisse.

#3. Fermer son compte dans sa banque habituelle française au profit d’une banque digitale en France

C’est la solution la plus radicale mais qui a de plus en plus la préférence des clients frontaliers : la fermeture de leur compte qui est dans une banque dite "traditionnelle", au profit d’une banque digitale, beaucoup moins coûteuse. Dans ce cas, le client frontalier limite non seulement les frais de carte et de gestion de compte (gratuit dans les banques digitales), mais n’a plus les éventuels frais de réception de virement SEPA dans sa banque habituelle.

En résumé, avec cette solution un frontalier a :

  • un compte en euro dans une banque digitale
  • le change qui est effectué chez b-sharpe, à un taux de conversion euro chf très intéressant

En pratique, cela se passe ainsi :

  • un frontalier transfère ses CHF sans frais chez b-sharpe (depuis son compte en Suisse ou directement via son employeur)
  • b-sharpe fait la conversion euro franc suisse, avec des frais de change réduits de 70% par rapport à un établissement financier classique (et de 30 à 50% par rapport à un bureau de change)
  • b-sharpe transfère les euros ainsi changés sur le compte de la banque digitale en France, sans frais de réception et en 24 heures

#4. Fermer son compte dans la banque facturant les virements SEPA reçus depuis la Suisse au profit d’une banque qui ne facture rien

Tous les frontaliers ne sont pas encore prêts pour passer dans une banque digitale. Comme seules 2 banques traditionnelles facturent les virements SEPA en réception (et une banque digitale), il suffit d’ouvrir un compte dans une autre banque, ce qui vous assurera en principe de ne payer aucun frais de ce type. Pour être totalement certain, nous conseillons de poser explicitement la question avant d’ouvrir le compte bancaire en demandant si des frais sont prévus pour la réception de virement euros SEPA en provenance de Suisse.

crédit photo : Fotolia Kurhan

 

4 réflexions sur “Frontalier : 4 solutions concrètes pour ne pas payer les 20 euros facturés par votre banque française en réception de virement SEPA”

  1. Aline Wüthrich

    Bonjour
    Peut-on via B-Sharpe être certains que le virement se fera en SEPA ? Je constate que via d’autres banques Suisse, même si nous avons un compte en Euro, que le SEPA n’est pas forcément sélectionné… par exemple à cause de l’horaire ou qu’il n’ a pas été choisi la mention « frais partagés » etc.
    Ma banque française, m’a bien précisé que si elle reçoit des euros de la part d’une banque Suisse par un virement non SEPA, des frais me seront imputés.
    Assurez-vous bien un virement à mention SEPA systématiquement ?
    A bientôt
    Une cliente en cours d’inscription chez vous 🙂

    1. Bonjour Aline,

      Dès lors que nous effectuons un virement en euros dans une banque de l’UE/AELE, le virement est obligatoirement un virement SEPA. Dans la plupart des banques suisses, l’e-banking fait la distinction entre virement UE et virement international. Les frais partagés ou à la charge du donneur d’ordre sont calculés dans ce dernier cas, pas dans celui du virement SEPA. Effectivement, si une banque française reçoit des euros d’un établissement suisse qui n’a pas initié ce virement en SEPA, il y a des frais. Mais ceci est bien différent de ce qui est mentionné dans l’article.
      Merci pour votre intérêt et à très bientôt !

  2. Bonjour,
    « Une des deux banques identifiées par nos clients frontaliers semble, dans certains cas, ne pas tenir compte des frais de réception de virement SEPA dès lors que le client frontalier mentionne dans son transfert la mention « Salaire ». »
    Serait-il possible de savoir quelles sont lesddites banques en question ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page