Vivre en Suisse > Faire ses Études en Suisse (Guide 2021)

Faire ses Études en Suisse (Guide 2021)

etudes en suisse

Stéphanie Araujo Placido

Marketing Associate

Temps de lecture : 3 min

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Stéphanie Araujo Placido

    Marketing Associate

    Temps de lecture : 3 min

    Sommaire
      Add a header to begin generating the table of contents

      Depuis de nombreuses années, les universités et les grandes écoles suisses se sont largement internationalisées. Riche de quatre langues nationales (l’allemand, le français, l’italien et le romanche) et forte d’un système éducatif reconnu dans le monde entier, la Suisse compte aujourd’hui près de 30% d’étudiants étrangers dans son corps estudiantin, et jusqu’à 56% parmi les doctorants. 

      Chaque année, des milliers d’étudiants étrangers projettent ainsi de s’installer en Suisse pour y poursuivre leur cursus scolaire, et s’interrogent logiquement sur le système éducatif suisse, ses écoles et son coût global. Toutes les réponses se trouvent dans cet article !

      Découvrez toutes les informations dont vous avez besoin pour faire vos études en Suisse en 2021, du fonctionnement du système suisse aux démarches à effectuer en passant par le coût de la vie en terre helvète.

      Le système éducatif suisse

      Appelé le « tertiaire », l’enseignement supérieur suisse regroupe deux types d’institutions :

      • les hautes écoles universitaires, qui englobent l’ensemble des universités tournées vers la recherche fondamentale ;
      • les Hautes écoles spécialisées (HES), qui sont des écoles plus pratiques, dont les établissements sont soit germanophones, soit francophones.

      Bien qu’elle reste un pays partenaire de l’Union européenne (tout comme le Canada, le Brésil ou encore les États-Unis), la Suisse ne fait plus partie du programme Erasmus+ depuis 2014.

      Il est par conséquent moins facile pour un étudiant européen d’intégrer un établissement de l’enseignement supérieur suisse. Toutefois, il est toujours possible d’effectuer un échange universitaire via le programme SEMP (Swiss-European Mobility Program). En dehors de ce programme, il faut postuler directement auprès des établissements suisses, où la sélection est parfois assez rude !

      Dans tous les cas, assurez-vous de posséder un « diplôme de maturité fédérale » reconnu par le système suisse ou un titre étranger équivalent, et bien sûr de maîtriser la langue officiellement utilisée dans le canton et l’établissement que vous intégrerez.

      En Suisse, l’année scolaire est divisée en deux semestres dans l’enseignement supérieur :

      • le semestre d’hiver, qui court de la mi-septembre à la mi-février ;
      • le semestre d’été, qui court de la mi-mars/mi-avril à la mi-juin/mi-juillet.

      Le schéma d’études y suit le modèle européen : un premier échelon de 3 années d’études pour arriver au Bachelor (180 crédits ECTS) et 1 année et demie à 2 années d’études pour arriver au Master (90 à 120 crédits ECTS) qui ouvre la porte au Doctorat.

      Comment intégrer une université ou une grande école en Suisse ?

      En tant qu’étudiant européen, il ne vous faudra qu’une simple pièce d’identité à jour (ou un passeport) afin de traverser la frontière suisse. 

      Si vous vous installez en Suisse pour y poursuivre vos études (et donc que votre séjour dure plus de trois mois), vous n’aurez alors pas besoin d’un visa, mais devrez toutefois justifier votre présence en terre helvète, notamment en souscrivant à une assurance maladie et en justifiant non seulement que vous disposez des moyens financiers suffisants, mais aussi du fait que vos études constituent votre objectif principal (en étant inscrit dans un établissement suisse). Vous obtiendrez ainsi un certificat valable une année.

      Pensez donc à faire une demande de carte d’assurance maladie européenne avant votre départ, elle est gratuite !

      Les meilleures écoles supérieures suisses

      L’enseignement supérieur suisse est largement reconnu pour sa qualité. Il recouvre par ailleurs de nombreuses disciplines.

      Parmi ses hautes écoles universitaires, la Suisse compte :

      • 10 universités cantonales, qui dispensent des cours de droits, de sciences économiques, de lettres, de science de l’éducation, de théologie et de médecine ;
      • 2  Écoles polytechniques fédérales (EPF), qui regroupent des hautes écoles d’ingénieurs, d’arts appliqués et de gestion.

      Parmi ses hautes écoles spécialisées, la Suisse compte :

      • 9 HES qui dispensent des cours de technologies de l’information, de construction et de planification, d’architecture, de chimie et de science de la vie, de sylviculture et d’agriculture, mais aussi d’arts, de design, de psychologie, de musique, de théâtre, de linguistique, d’économie… ;
      • 17 hautes écoles pédagogiques, qui forment les futurs enseignants.

      En outre, la Suisse est mondialement reconnue pour ses formations en management hôtelier, dispensées notamment par le groupe SEG (Swiss Education Group) ou encore l’ École hôtelière de Lausanne (Glion).

      Le coût des études et le coût de la vie en Suisse

      Frais de scolarité et coût de la vie

      En tant qu’étudiant étranger, si vous vous installez en Suisse pour y faire vos études sans participer à un programme d’échange, vous devrez payer des frais d’inscription (taxes universitaires). Comptez alors entre 500€ et 2 000€ par an, voire davantage parfois. Un premier poste de dépense non négligeable !

      Par ailleurs, gardez à l’esprit que le coût de la vie est particulièrement élevé en Suisse. Pour prendre un cas relativement classique, un étudiant de Bordeaux (France) s’installant à Genève pour suivre son cursus scolaire, voit son coût de la vie augmenter de +88% en moyenne ! Globalement, comptez entre 1 700€ et 1 800€ de budget mensuel.

      Attention : La Suisse, qui ne fait pas partie de la zone monétaire unique européenne, possède sa propre monnaie nationale, le franc suisse (CHF). Vous devrez donc changer vos devises étrangères en francs suisses pour effectuer vos dépenses sur place. Veillez donc à bien obtenir un taux de change avantageux en recourant à un service en ligne spécialisé tel que celui de b-sharpe !

      Se loger en tant qu’étudiant en Suisse

      Côté logement, sachez que les places disponibles en résidences universitaires sont rares et prises d’assaut par les étudiants étrangers. En vous y prenant bien à l’avance, vous pourrez en obtenir une pour un budget d’environ 500 CHF par mois, soit 470€ environ. 

      En dehors des résidences universitaires, les prix de l’immobilier sont globalement très élevés en Suisse, notamment dans les centres-villes étudiants. Comptez au minimum entre 800 CHF et 1 400 CHF de loyer pour un studio. Pour un 3 ou 4 pièces, les prix s’envolent davantage, mais vous pouvez tirer profit de la colocation ! 

      Lire aussi : Dans quels quartiers de Genève s’installer ?

      Obtenir une bourse ou des aides pour étudier en Suisse

      Les bourses proposées par les universités suisses sont peu nombreuses, et concernent la plupart du temps les étudiants en Doctorats. Toutefois, si vous partez étudier en Suisse via le programme SEMP, vous pouvez bénéficier d’une aide variable en fonction des établissements scolaires. Comptez par exemple 300€ mensuels pour l’université de Genève.

      En outre, n’hésitez pas à solliciter les éventuelles aides octroyées par votre pays ou votre région d’origine ni à demander l’aide à la mobilité internationale en retirant un dossier de demande auprès de votre futur établissement (vous pouvez alors obtenir 400€ mensuels).

      Bon à savoir : Pour optimiser encore davantage votre budget dans le cadre de vos études en Suisse, vous pouvez acquérir la Carte Jeunes Européenne, qui vous offre de nombreux avantages partout en Europe, et ce, pour seulement 10€ et pendant un an !

      Vous connaissez à présent toutes les informations essentielles pour faire vos études en Suisse en tant qu’étudiant étranger ! Pour aller plus loin et entrer davantage dans le détail des différentes démarches administratives, n’hésitez pas à consulter les sites de l’ Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT) ou du Secrétariat d’État à l’Éducation et à la Recherche.

      Laissez un commentaire