Conférence du 30 juin 2016 : Que faire avec ses francs suisses après le Brexit

Nous avons participé au Webinar "Que faire avec ses francs suisses après le Brexit", organisé par Travailler-en-Suisse,ch.

Nous avons abordé lors de cette conférence l'impact du Brexit sur le franc suisse et d'autres devises, l'évolution du CHF / GBP, les conséquences pour les personnes qui souhaitent souscrire un prêt en devises, et les différentes solutions de change, avec un focus particulier sur la vente à terme. Il y a eu pour cette conférence environ 1 000 inscrits, et 200 participants au total.

 

 

Retranscription

[00:01:47] Alors de quoi on va parler aujourd'hui? On va parler de choses très, très concrètes, terre à terre. D'abord à avoir un petit mot sur l'impact du Brexit sur l'euro franc suisse, mais pas seulement. On va aussi regarder d'autres devises ensuite. Ensuite, qu'est ce qui se passera après? Qu'est ce qu'on peut imaginer après les éventuels scénarii ?

Ensuite, on a eu pas mal de questions lors des inscriptions. Un rappel : on a eu à peu près 1 000 inscriptions, ce qui est considérable. Donc, le sujet vous intéresse à l'évidence. Et parmi les questions qui revenaient assez souvent, on a eu des questions sur les prêts immobiliers en devises, car forcément, le franc suisse a un impact. Donc, je j'aborderai ce sujet.

[00:02:39] Et puis on va vous proposer en quatrième point quelques solutions pour un meilleur taux de change. Histoire si vous voulez voir quelles possibilités on a aujourd'hui pour ne pas trop se faire assassiner sur ce sujet.

Enfin, on laissera aussi une part relativement importante aux questions réponses simplement parce qu’on en a eu pas mal.

L'Impact du Brexit sur l'euro franc suisse ? C'est pour ça que j'aborde le sujet. Je pense que c'est dans la tête de tout le monde et ça doit être un des hashtags les plus partagés sur les réseaux sociaux. Concrètement, le Brexit, c'est quoi? C'est suite à un référendum organisé la semaine dernière par le peuple britannique. Ce dernier a déclaré vouloir sortir de l'Union européenne avec un certain nombre de conséquences. Alors en termes d'agenda, les choses ne sont pas encore très claires. On a l'Union européenne qui pousse pour que finalement, le Royaume-Uni annonce rapidement sa sortie, et le Royaume-Uni qui, de son côté, notamment David Cameron, qui, pour des raisons probablement politiques, va faire durer la montre globalement.

Concrètement, aujourd'hui, on peut le dire franchement, l'Union européenne, le Royaume-Uni fait encore partie de nuit européenne. Mais ce n'est qu'une question de mois, je pense. Je crois que personne n'a vraiment idée de ce qui va se passer et dans quel délai ils vont vraiment sortir. Voilà ce qu'on peut dire aussi. Et là, je vais finir avec ça très rapidement. C'est qu'on a. On estime à peu près à deux ans les négociations de sortie du Royaume-Uni sur l'Union européenne et des études qui montrent qu'il faudra dix ans à peu près au Royaume-Uni pour détricoter au niveau de ses lois tout ce qui s'est passé avec l'Union européenne. Voilà pour ce qu'on peut dire sur le Brexit. Je vais laisser maintenant la parole à Jean-Marc Sabet qui va nous faire une petite analyse de ce qui s'est passé. On va dire au niveau de l'euro franc suisse.

[00:04:41] On a fait un pic aux alentours des 1.1, évidemment le réflexe du marché, quand déjà le marché ne s'attendait pas du tout à ce que le vote de Brexit passe. Toutes les bookmakers, c'est à dire les gens qui prenaient des paris justement sur le résultat de ces votes, ont pensé à prendre le risque de chances de Brexit comparativement à environ 40,8%. Quelques jours auparavant. Qu'est ce qui s'est passé? Un réflexe tout à fait naturel dans le marché des changes, qui a de l'incertitude. Le franc suisse est une valeur refuge et celui ci s'est très fortement apprécié. Mais on parle seulement d'un mouvement d'environ 3%, ce qui n'est rien si on compare par exemple à ce que l'on a vécu lors de la sortie du taux plancher en janvier 2015.

[00:05:45] Effectivement, on est sur un graphique de 3 mois. On voit vraiment une volatilité de 3% entre le plus haut et le plus bas pendant les quelques heures qui ont suivi. Et puis, on a tout à fait après le taux stabilisé, on présume. Et les rumeurs sont que la Banque Nationale est intervenue de nouveau pour soutenir, pour soutenir le franc suisse faible et donc on se situe aux alentours des 1.08 1.09 maintenant, ce qui a finalement très, très, très peu d'impact, alors je me permets de faire un petit ajout.

[00:06:20] Pourquoi? Effectivement, la BNS a intérêt à intervenir sur le cours.

[00:06:24] Simplement parce qu’un franc suisse trop fort par rapport à l'euro, est fortement pénalisant pour les exportations du pays. Sachant que le pays génère à peu près la moitié de sa richesse avec les exportations, plus le franc suisse est cher et moins on est compétitif et plus c'est problématique.

Pour la suite de l'analyse, regardez la vidéo du webinar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page