Comment le marché des changes spécule sur le Brexit [vidéo]

Cette semaine, Xavier de Villoutreys, notre expert du marché des changes, va nous parler du Brexit, et plus exactement de la manière dont le marché des changes spécule sur le Brexit, avec l'impact que tout ceci pourrait avoir sur le cours de la paire de devises CHF GBP d'une part, et sur l'évolution du franc suisse par rapport à l'euro. Une étude très intéressante et exclusive proposée par b-sharpe, le spécialiste du change de devises, qui, nous l'espérons, vous permettra d'y voir plus clair. Nous serions ravis d'avoir vos commentaires.

Pour les personnes qui préfèrent lire, voici sa retranscription :

Mesdames et messieurs bonjour,

Aujourd’hui je vais vous parler de la livre sterling, parce qu'il y a un sujet qui va peser de plus en plus sur cette devise, c’est le Brexit ou le potentiel choix par le peuple britannique de sortir de l’Union européenne.

Le référendum aura lieu en Angleterre le jeudi 23 juin prochain. Le camp du "oui" et le camp du "non" développent leurs argumentaires au fil d’une campagne qui va s’intensifier au fur et à mesure que l'échéance arrive . Et s’il est plutôt difficile de voir se dessiner une victoire de tel ou tel camp, une chose est sûre, c’est qu’il va y avoir de la volatilité sur les marchés, surtout si la sortie est votée, ce qui serait logique puisque c’est bien une sortie du Royaume Uni qui génèrera le plus d’incertitudes.

Analyse de la volatilité implicite de l'EUR GBP

Pour illustrer mon propos voici ce qu’on appelle la « volatility surface » telle qu’on peut la trouver sur Bloomberg.

Illustration des options EUR GBP / Brexit

Ici j’ai pris l’EUR GBP. C’est la représentation de la volatilité implicite, c’est-à-dire le prix des options, en fonction du delta (éloignement du cours d’exercice par rapport au cours actuel) et de la date d’expiration. Je m’arrête juste 30 secondes sur cette abscisse du delta en bas à gauche : le P veut dire "put" c’est-à-dire option de vente de l’EUR GBP et le C veut dire "call" c’est-à-dire option d’achat. Plus le delta est petit, plus votre prix d’exercice est éloigné du prix actuel.

Le marché spécule et se couvre sur une chute extrême de la livre causée par le Brexit

Il y a 2 choses qui sautent aux yeux :

1. Il y a un vrai pic de volatilité à partir de la date du referendum,

2. Ce pic est beaucoup plus prononcé sur la partie "Call" que sur la partie "Put", et qui s’accentue à mesure que le Strike est loin.

En deux mots, ça veut dire que le marché investit, spécule ou se couvre sur une chute extrême de la livre qui serait engendrée par le Brexit.

Mon sentiment, très personnel, serait de suivre le vieil adage des marchés « Buy the rumor, sell the fact ». Depuis décembre 2016, la livre sterling a déjà perdu 15% au fil des déclaration des uns et des autres comme celles du maire de Londres, Boris Johnson, qui a déclaré en février être partisan de la sortie et à qui peut être attribué un tiers de cette baisse tant le marché a réagi à ces divers propos.

En ce qui concerne notre franc suisse national, il est certain qu’une sortie de la Grande Bretagne de l’UE aura pour effet de renforcer le franc suisse, contre toutes les autres devises, car ce serait un signal extrêmement négatif d’un point de vue politique qui introduirait encore plus d’incertitudes sur la pérennité du modèle européen tel qu’il existe aujourd’hui. Et en période de crise, le franc suisse retrouve son statut de valeur refuge.

1 réflexion sur “Comment le marché des changes spécule sur le Brexit [vidéo]”

  1. En 2 mots, on peut s’attendre a ce que la livre retrouve son niveau d’il y a quelques mois si la GB reste dans l’euro et par contre si la GB sort, alors le franc suisse va atteindre des sommets.
    Pour lancer une grosse opération de change CHF-> EUR, Il vaut donc mieux attendre le vote. Au pire on perd quelques % en cas de « stay ». En cas de leave, on risque de bien gagner…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page