L’économie mondiale sous pression – The Weekly Currency Review #8

17.03.2020

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Le COVID-19 touche tous les pays (ou presque)

    Le COVID-19 continue de se propager de manière exponentielle et à ce jour très peu de pays sont épargnés. Les derniers chiffres sont inquiétants avec plus de 175'000 cas d’infection et plus de 7'000 décès. L’Europe est devenue l’épicentre du virus avec déjà plus de 2'800 décès.

    Beaucoup de pays ont pris des mesures radicales telles que la fermeture de leurs frontières terrestres. Emmanuel Macron s’est exprimé lundi soir à 20h devant le peuple français et a ordonné à ses citoyens de rester confinés et de restreindre au maximum leurs déplacements. Il a également annoncé les mesures prises par l’Union européenne qui interdit tous les voyages entre les pays non européens et les pays de l’UE pendant 30 jours.

    Les indices boursiers ont eu une fâcheuse tendance à ne pas aimer l’incertitude et ce lundi n’a pas échappé à la règle avec des chutes encore records comme le CAC40 (-5,75%), Madrid (-7,88%), le Dow Jones (-12,93%). Les échanges du S&P 500 ont dû encore être suspendus, et ce pour la troisième fois en moins d’une semaine.

    L'état d'urgence renforce l'aversion au risque... et le CHF

    Le Conseil fédéral vient tout juste de décréter l’état d’urgence avec la fermeture de tout commerce ne représentant pas un bien de nécessité pour la Suisse entière et cela jusqu’au 19 avril. La Suisse est extrêmement touchée avec déjà 14 victimes et plus de 2'200 cas confirmés lundi 16 mars. La propagation du virus en Europe et la baisse des taux d’intérêt de la FED ont eu comme incidence l’aversion des risques. Les investisseurs ont dû, par conséquent, se réfugier vers la monnaie helvétique.

    La paire EUR/CHF s’échangeait la semaine passée entre 1,0625 et 1,0550. Nous sommes actuellement à 1,0565 ce lundi 16 mars en fin de journée. Le billet vert face à la monnaie helvétique est sous son canal baissier depuis ce dimanche 15 mars après l’annonce de la FED de la baisse des taux d’intérêt. Cette annonce a fait baisser la paire au-dessous des 0,94 en milieu de matinée ce lundi 16 mars. Il s’échangeait ce lundi en fin de journée à 0,9460.
    Après les interventions de la FED et des autres banques centrales (BCE, Japon, Canada, Australie) le marché financier sera rivé ce jeudi 19 par la publication de la BNS (Banque Nationale Suisse) sur sa décision concernant les taux d’intérêt.

    Zone euro : entre virus et tensions politiques

    La zone européenne est touchée de plein fouet par le virus. Après s’être « introduit » en Italie il y a un peu plus d‘une semaine, le virus s’est propagé dans l’ensemble de l’Europe. Les pays les plus affectés n’ont eu d’autres choix que de mettre en quarantaine la quasi-totalité de ses habitants (Espagne, Italie et la France). Plusieurs pays ont également fermé leurs frontières (l’Allemagne).

    À cela s’ajoutent les difficultés politiques et des tensions palpables entre la Grèce et la Turquie au sujet de la migration. Malgré cette crise sanitaire qui impacte déjà massivement l’économie, la Banque Centrale Européenne (BCE) a surpris tout le monde et a décidé de garder les taux d’intérêt inchangés. Néanmoins, elle a mis en place un programme LTRO (Longer term refinancing operations), avec des prêts très avantageux dédiés aux entreprises en situation délicate.

    La BCE a également accentué le « Quantitative Easing » qui est un programme de rachat d’obligation d’états et/ou des actifs privés afin de maintenir des conditions financières saines. La semaine de publication de la santé économique sera calme avec comme publication importante le sentiment économique en Allemagne et en zone euro mardi 17 mars. La paire EUR/USD joue au yoyo depuis bientôt une semaine entre la résistance de 1,1450 et le seuil de 1,1100. Elle s’échange actuellement aux alentours de 1,1135.

    USD : face à l’incertitude de la croissance

    Après avoir surpris le monde de la finance en début de mois, la FED a renouvelé l’opération dimanche 15 mars en baissant ses taux d’intérêt entre 0,25 et 0%. La raison est bien évidemment l’impact du coronavirus qui va certainement pénaliser la croissance économique américaine. La FED a de nouveau programmé le Quantitative Easing avec des rachats jusqu’à 700 milliards de dollars d’obligation.

    Ce programme n’avait plus été utilisé depuis la grande crise financière en 2008. Les publications importantes seront publiées mardi 17 mars à 13h30 avec les ventes au détail du mois de février.

    Annonces et événements économiques - mars 2020

    calendrier-mars-2020

    Cela peut vous intéresser...

    Weekly Currency Review de b-sharpe

    Brexit, taxation US et plan de relance européen – WCR

    Brexit, taxation US et plan de relance européen – WCR 30.06.2020 L’ombre du Brexit plane toujours “Britain will be ready ...

    Covid-19 saison 2 – WCR

    Covid-19 saison 2 – WCR 22.06.2020 Covid-19 saison 2 & Tensions sino-indiennes Le Coronavirus continue malheureusement de faire des dégâts ...

    Ouverture des frontières en Europe & rebond d’épidémie pour la Chine

    Ouverture des frontières en Europe & rebond d’épidémie pour la Chine 15.06.2020 Europe : ouverture progressive des frontières L’ouverture des ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Retour haut de page