Ralentissement du covid-19 en Europe – The Weekly Currency Review #12

14.04.2020

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    covid-19 : aperçu des divergences européennes

    Cela fait un peu plus d’un mois que l’Europe est touchée de plein fouet par cette pandémie. Afin de battre au mieux ce virus, chaque État a pris des mesures divergentes. Les pays les plus touchés (Italie, Espagne, France) ont fermé tous les commerces et bâtiments recevant du public, à l’exception des biens alimentaires.
    À contrario, la Suisse et l’Autriche ont pris des mesures un peu plus souples qui ne plaisent pas toujours aux pays voisins. L’Autriche a pour sa part rouvert depuis aujourd’hui plusieurs commerces.
    La palme de la liberté totale est attribuée à la Suède qui n’a pris comme mesures que la fermeture des collèges et universités ainsi que l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes.

    Ralentissement des cas positifs

    Au niveau mondial, la pandémie a atteint presque 2 millions de cas positifs et 120'800 décès. Les États-Unis sont les plus touchés avec presque 590'000 cas positifs et plus de 23'000 décès. Pour illustrer cette situation, une image a frappé les esprits : à New York, une île abandonnée est utilisée en guise de cimetière.
    En revanche, les bonnes nouvelles viennent de l’Europe avec la courbe des nouveaux cas positifs qui est en légère baisse, avec l’espoir d’avoir atteint le haut de la courbe.

    Entente historique sur le Pétrole pour enrayer la chute

    Nous nous sommes à nouveau penchés sur l’or noir qui subit une dégringolade depuis le début de cette pandémie, en raison d’une consommation mondiale en chute libre de presque 30%. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) qui regroupe les principaux producteurs, à l’exception de la Russie et des États-Unis, s’est réunie jeudi 9 avril afin de trouver un terrain d’entente avec comme objectif une baisse significative de la production.
    Cette réunion qui a eu comme invité la Russie était extrêmement attendue, après le désaccord de la réunion précédente au cours de laquelle, suite à une mésentente, l’Arabie Saoudite a sorti l’artillerie lourde et a tout simplement ouvert les vannes afin d’augmenter encore l’offre. L’impact a été bien évidemment une chute des prix du pétrole.
    Après de nombreuses tractations et le véto mexicain de la réunion de jeudi, l’OPEP+ (Russie compris) ont conclu dimanche 12 avril un accord historique jamais vu depuis leur création. Ils vont couper la production de près de 10 millions de barils par jours, ce qui correspond à 10% de l’offre totale. L’accord a été félicité même par le Président américain qui a remercié ses homologues russe et saoudien.

    États-Unis : 17 millions de personnes au chômage en 3 semaines

    La première puissance économique mondiale est en train de vivre une des périodes les plus délicates de son histoire récente. Le marché du travail est directement impacté et les chiffres sont inquiétants avec 6,6 millions d’Américains qui se sont inscrits la semaine passée. Nous avoisinons en trois semaines un total de 17 millions de personnes au chômage, un chiffre qui n’a jamais été atteint auparavant. Cet événement a fait chuter le billet vert versus les autres monnaies.
    La paire EUR/USD est revenue sur son canal haussier après les chiffres décevants du marché du travail américain. Elle s’échange actuellement à 1,0955 (0,9% de hausse) versus 1,0850 jeudi 9 avril avant l’annonce. La paire USD/CHF est également sur son canal baissier depuis jeudi également et s’échange actuellement à 0.9615 alors qu’elle s’échangeait à 0.9725 avant le week-end de Pâques.

    France : confinement total jusqu’au 11 mai

    La nouvelle du week-end vient tout droit de l’Hexagone. Le président français a décidé de prolonger le confinement jusqu’au lundi 11 mai inclus. L’Espagne, l’Italie et la France restent tristement dans le top 4 des pays les plus touchés au monde. Afin d’atténuer au maximum l’impact économique, les pays de l’Eurogroupe ont trouvé un accord de 500 milliards d’euros complémentaires. Ce prêt aura comme objectif d’aider les PME et de financer les allocations chômage. La paire EUR/CHF reste toujours sur son canal baissier et s’échange actuellement à 1.0545. Les prévisions restent plutôt baissières sachant que la paire a atteint 1,06 pour la dernière fois le 1er avril.

    Suisse : relance progressive prévue le 26 avril

    En Suisse le COVID-19 fait désormais 25'800 cas et un total de 1'155 décès. L’économie helvétique reste toujours touchée par cette pandémie, mais le Conseil fédéral a annoncé une relance progressive de l'activité dès le 26 avril. La Banque Nationale Suisse quant à elle, fait tourner la planche à billets, mais en prenant garde de ne pas pratiquer la politique dite de l'hélicoptère qui aurait un impact néfaste sur l’inflation.

    Annonces et événements économiques - avril 2020

    calendrier-weekly-currency-review-12

    Cela peut vous intéresser

    billets en devises euros dollars

    L’euro prend de la valeur face au dollar qui est de plus en plus sous pression

    L’euro prend de la valeur face au dollar qui est de plus en plus sous pression 03.09.2020 Mardi 1er septembre ...
    billets dollars

    Une potentielle vague de locataires expulsés aux USA & le COVID-19 en hausse en Europe

    Une potentielle vague de locataires expulsés aux USA & le COVID-19 en hausse en Europe 26.08.2020 COVID-19 une hausse des ...

    L’économie du Japon en détresse depuis 25 ans

    L’économie du Japon en détresse depuis 25 ans 18.08.2020 Crise économique sans fin pour le Japon L’empire du soleil levant ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Retour haut de page