Actualité > Situation économique du Liban & désaccord sur le plan de relance américain

Situation économique du Liban & désaccord sur le plan de relance américain

Liban

Xavier de Villoutreys

Deputy CEO | Head of Trading

Temps de lecture : 4 min

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Effondrement économique au Liban

    Le Liban, appelé auparavant la Suisse du Moyen-Orient, a subi une catastrophe sans précédent dans le port de Beyrouth, avec une explosion de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium qui étaient stockées depuis plus de six ans dans le port sans mesures de précaution. Cet événement tragique vient renforcer les grandes difficultés économiques du pays. En effet, la dette publique représente plus de 170% du PIB, à cela s’ajoute une corruption dans le gouvernement. De ce fait, la classe moyenne n’existe plus. Résultat : 40% de la population libanaise se situe sous le seuil de pauvreté.

    La conséquence est malheureusement la fuite des investisseurs étrangers qui de facto a fait perdre 60% de la valeur sur la monnaie libanaise. Compte tenu du fait que le Liban est dépendant des importations de besoins alimentaires, la chute de sa monnaie a directement impacté les prix des importations qui coûtent désormais beaucoup plus cher. L’explosion n’arrange rien, car plus de 15’000 tonnes de blé, de maïs et d’orge entreposés dans des silos ont également explosé. Est-ce la goutte d’eau qui fera débuter une émeute sans précédent comme nous avons pu le voir durant le printemps arabe à la suite d’une augmentation du prix du pain ?

    Donald Trump promulgue un nouveau plan d’aide

    Le Congrès américain n’arrive tout simplement pas à trouver un terrain d’entente depuis maintenant deux semaines sur le montant total du plan de relance contre le coronavirus. Ces divergences mettent en lumière les difficultés politiques d’un pays qui devra élire un nouveau président au mois de novembre dans un contexte extraordinaire avec une crise sanitaire sans précédent. Ce non-accord reste ridicule sachant que de l’autre côté de l’Atlantique, l’Union européenne qui regroupe 27 États membres ont réussi à trouver un accord en moins d’une semaine.

    Par conséquent, Donald Trump a dû prendre les devants et a signé des décrets afin de prolonger certaines mesures qui prévoient un gel des charges salariales, une prolongation des allocations chômage de 400 USD par semaine, des protections pour les locataires menacés d’expulsion et un report du remboursement des emprunts étudiants. De plus, les chiffres de l’emploi sont meilleurs que prévu : 1,8 million d’emplois ont été créés alors que les prévisions étaient de 1,6 million. Cela a donc fait « baisser » le taux de chômage à 10.2% et a doucement fait grimper le billet vert.

    Après avoir subi une chute depuis maintenant deux semaines, en atteignant même le seuil de 1.19 jeudi 6 août, le billet vert se redresse et la paire EUR/USD s’échange actuellement à 1.1750. Cela se note également dans l’indice USD (DXY), qui mesure la performance du dollar face à six devises (EUR,JPY, GBP, CAD, SEK, CHF), ce dernier est sorti de son canal baissier et qui est actuellement à 93.65. La paire USD/CHF reste sur sa tendance baissière et s’échange actuellement à 0.9175.

    Taux de chômage stable en Suisse

    L’obligation du port du masque dans les magasins dès le mardi 28 juillet à Genève est en train de porter ses fruits avec une baisse de 50% entre mercredi 29 juillet (60 cas positifs) et dimanche 9 août (30 cas positifs). Le nombre de cas dans le pays est en légère baisse et avoisine une moyenne de 80 cas par jour sur ce week-end, comparé à une moyenne de 160 cas durant la semaine.

    Les chiffres de l’emploi du mois de juillet ont été publiés ce matin. Le taux chômage est resté stable avec 3,2% après avoir atteint 3,4% au mois de mai. Il reste toutefois bien au-dessous de ses voisins (UE 7,8%). La paire EUR/CHF s’échange actuellement à 1,0760 après avoir atteint les 1,0820 jeudi 6 août.

    Annonces et événements économiques – août 2020

    Screenshot 2020-08-10 at 18.03.18

    Laissez un commentaire