Covid-19 saison 2 – WCR

22.06.2020

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Covid-19 saison 2 & Tensions sino-indiennes

    Le Coronavirus continue malheureusement de faire des dégâts dans le monde, mais principalement aux États-Unis et au Brésil. Le monde retient son souffle, car une deuxième vague a repris naissance à Pékin. Le gouvernement chinois a déjà dû prendre des décisions difficiles comme l’annulation de milliers de vols et la fermeture de toutes les écoles.

    Un fait marquant concerne les tensions géopolitiques sino-indiennes dans la région de l’Himalaya. La raison principale de l’affrontement est que les deux camps se sont mutuellement accusés d’avoir franchi la frontière.
    Il y a eu 20 soldats indiens décédés et l’Inde a également confirmé la perte de 43 soldats chinois. Fait marquant concernant cet affrontement : les soldats se sont battus avec des barres de fer et des pierres. Le gouvernement indien a déjà menacé la Chine d’annuler un gros contrat d’installations ferroviaires qui se chiffre à plusieurs dizaines de milliards et de suspendre ses vols en direction de l’empire du Milieu.

    Plan de relance européen : prêt ou subvention ?

    L’événement phare de la semaine était la tant attendue réunion virtuelle entre les dirigeants des États membres européens qui s’est déroulée vendredi 19 juin, à propos du plan de relance européen.

    Le montant total sera d’environ 750 milliards et représentera par conséquent la première dette commune européenne. Plusieurs dissemblances ont été mises sur la table telles que le montant, la durée, mais par-dessus tout le type d’instrument qui sera utilisé (un prêt ou des subventions).

    Les pays les plus touchés (Pays du sud de l’Europe) sont en effet favorables à des subventions tandis que les pays dits “frugaux” (Suède, Danemark, Pays-Bas, Autriche) sont réticents sur le montant total et les subventions.

    Pour conclure, les dirigeants européens ont prévu de se réunir physiquement mi-juillet afin de trouver un terrain d’entente avant la pause dite estivale. Cet événement a eu pour conséquence l’affaiblissement de l’euro versus les autres devises. Après avoir connu un regain sur la paire EUR/CHF atteignant les 1,0750 le 16 juin, la paire EUR/CHF s’échange actuellement à 1,0663. Même son de cloche avec la paire EUR/USD qui connait une petite chute depuis une semaine et s’échange actuellement à 1,1250.

    États-Unis : le virus perturbe l’économie et la vie politique

    Les Etats-Unis continuent de subir la pandémie et les chiffres sont en constante augmentation. Le risque sanitaire est présent mais le président américain a refusé d’annuler son grand meeting électoral à Tulsa dans l'État d’Oklahoma, qui est un État en pleine pandémie.

    Coté macroéconomique, les chiffres sont en demi-teinte. D’un côté, les ventes de détail ont nettement dépassé les attentes tandis que la production industrielle et les chiffres de l’emploi ont déçu. Le président de la FED, Monsieur Powell, reste toujours très prudent vis-à-vis de la relance économique américaine. Il pointe surtout du doigt l’incertitude liée au coronavirus. La paire USD/CHF reste sur sa tendance baissière et s’échange actuellement à 0,9480

    Suisse : assouplissement des règles sanitaires et maintien des taux directeurs

    Le Conseil fédéral a annoncé vendredi 19 juin un assouplissement des restrictions avec notamment l’autorisation des rassemblements et événements jusqu’à 1'000 personnes.
    Les autres mesures importantes sont la suppression du couvre-feu à minuit des restaurants, bars, boite de nuit et la distance sanitaire qui est réduit à 1,5 mètre.
    La dernière mesure encore en place concerne les événements et manifestations dépassant les 1'000 personnes. Le conseil fédéral reste encore sur ses gardes compte tenu du fait qu’il reste encore des cas positifs et des décès en Suisse à cause du Coronavirus.

    Autre événement important de la semaine : la Banque Nationale Suisse (BNS) a décidé de conserver ses taux directeurs. La BNS est l’unique banque centrale qui n’a presque pas fait d’interventions face à la crise du Coronavirus. Toutefois, la BNS garde un œil sur les paires de devises EUR/CHF et USD/CHF afin d’affaiblir la monnaie helvétique lorsqu’elle est sous pression. Par ailleurs, elle prévoit une contraction de 6% sur le PIB en 2020, une chute qui n’avait plus été vécue depuis le choc pétrolier des années 1970.

    Annonces et événements économiques - juin 2020

    Screenshot 2020-06-15 at 17.17.31

    Cela peut vous intéresser...

    billets en devises euros dollars

    L’euro prend de la valeur face au dollar qui est de plus en plus sous pression

    L’euro prend de la valeur face au dollar qui est de plus en plus sous pression 03.09.2020 Mardi 1er septembre ...
    billets dollars

    Une potentielle vague de locataires expulsés aux USA & le COVID-19 en hausse en Europe

    Une potentielle vague de locataires expulsés aux USA & le COVID-19 en hausse en Europe 26.08.2020 COVID-19 une hausse des ...

    L’économie du Japon en détresse depuis 25 ans

    L’économie du Japon en détresse depuis 25 ans 18.08.2020 Crise économique sans fin pour le Japon L’empire du soleil levant ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Retour haut de page