Evolution de l’EUR CHF : webinar de novembre 2018

 

Le jeudi 22 novembre prochain à 13h, Xavier de Villoutreys, notre expert du change de devises, nous délivre son analyse de l'évolution de l'EUR CHF et ses prévisions d'évolution pour le trimestre à venir. Inscrivez-vous à notre webinar et posez-lui en direct vos questions par tchat. Ce Webinar est organisé en collaboration avec notre partenaire Travailler-en-Suisse.ch

  • Date : le jeudi 22 novembre 2018 à 13h
  • Public : particuliers et PME

Si vous n'avez pas le temps : résumé audio du Webinar en 1mn30

 

Le Replay en vidéo du Webinar

Retranscription

[00:00:12] Je suis David Talerman. J'ai le plaisir de vous accueillir pour ce webinar sur l'évolution de l'euro franc suisse de ce mois de novembre. J'ai plaisir d'accueillir Xavier de Villoutreys, qui est responsable du trading chez b-sharpe. Xavier va se présenter juste après. En tout cas, si vous avez des questions, n'hésitez pas à poser sur le tchat. Et puis voilà, on va commencer. Merci Xavier.

[00:00:38] Merci David. Donc voilà, je suis Xavier, le responsable des opérations ici chez b-sharpe. Et donc aujourd'hui, comme il vous l'a dit, on va vous parler, comme d'habitude, tous les mois de l'euro franc suisse, de son évolution, de nos prévisions à court moyen terme. Et puis, on répondra évidemment à vos questions. Depuis le mois dernier, quand on s'est parlé, c'était mi-octobre, il n'y a pas eu grand-chose de nouveau sous le soleil.

[00:01:05] L'Euro est resté face au franc suisse entre 1.1350 et un 1.1450. Le paradigme n'a absolument pas du tout changé, si ce n'est qu'il y a peut-être un facteur de risque qui s'est un peu estompé, c'est la potentielle guerre commerciale et ses effets entre les États-Unis et la Chine.

[00:01:24] Là, c'est vraiment passé au second plan durant ce mois, ce qui a vraiment pesé durant ces trente derniers jours, c'est l'évolution des négociations sur le Brexit. Et puis, les tensions autour du budget italien qui, une nouvelle fois, a été rejeté ce matin par la Commission européenne. Et c'est aujourd'hui les deux principaux facteurs de risque sur la valorisation de l'euro, et notamment contre le franc suisse. On sait aussi que le franc suisse joue un peu cette caractéristique de valeur refuge quand il y a des tensions, qu'elles soient géopolitiques ou macro-économiques.

[00:02:10] Il y a aussi une autre chose qui a changé, c'est que la publication des chiffres économiques européens depuis à peu près un an, qui étaient tous à peu près positifs, agissait vraiment comme catalyseur d'une remontée de l'euro 1.20 face au franc suisse.

[00:02:26] Et là, les derniers chiffres économiques, ça n'a eu aucun impact sur un éventuel hausse de l'euro, c'est à dire que les marchés mettent vraiment entre parenthèses tout ce qui est macro-économique et fondamental en ce qui concerne l'euro pour se concentrer uniquement sur la révolution des deux crises qui frappent de plein fouet la zone euro et l'Union européenne, à savoir, comme le disait les négociations autour de la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne et puis les négociations autour de la validation du budget italien par la Commission européenne.

Je me permets juste un petit développement sur le budget italien. Là où je vois le gros gros risque, c'est que la position du gouvernement italien est une position qui n'est pas forcément rationnelle, qui est surtout idéologique. Qui peut ramener à des crispations et des blocages assez rapidement.

[00:03:23] Là, on parle effectivement du budget italien 2019, 2019 c'est dans un mois donc Il faut qu'on trouve une solution rapidement et les écarts sont sont énormes, c'est à dire qu'on ne parle pas de 20 points de PIB et on parle de 2% d'écart par rapport aux objectifs du gouvernement précédent. C'est énorme ! Donc, pour moi, c'est aujourd'hui le gros risque qui pèse sur l'euro et notamment contre le franc suisse. En ce qui concerne le Brexit, tout laisse à penser que l'on va vers une issue soft, comme on disait pas de hard Brexit, pas de blocage là, puisqu’effectivement, le gouvernement de Theresa May essaye vraiment de trouver des solutions et des terrains d'entente entre la partie conservatrice de son gouvernement et l'Union européenne. Vraisemblablement, on va vers une sortie de crise, mais qui n'est pas encore actée. Mais encore une fois, le vrai risque, c'est le budget italien.

[00:04:35] Autre chose que je voulais évoquer avec vous, c'est cette caractéristique valeur refuge du franc suisse. Pendant le mois dernier, on a vu une augmentation de la volatilité, notamment sur les marchés actions aux États-Unis, puis aussi en Europe. Donc, augmentation de la volatilité, ça veut dire augmentation du risque, finalement, et on n'a pas vu le franc suisse se renforcer substantiellement comme cela a été le cas lors de précédent pic de volatilité. Je pense, je pense notamment en 2013, par exemple. Ce qui me laisse à penser aujourd'hui, la caractéristique valeur refuge du franc suisse, elle n'est pas entièrement utilisée par les investisseurs. Ce qui m'amène à la conclusion qu’aujourd’hui, le marché à vraiment peur d'une intervention de l'interventionnisme de la Banque nationale suisse, c'est à dire qu'aujourd'hui, la Banque nationale suisse, si elle intervient sur les niveaux qu'elle veut, elle fait vraiment ce qu'elle veut, elle intervient, n'intervient pas. D'ailleurs, elle intervient peu en ce moment. Cependant, d'après les derniers chiffres publiés par la BNS, c'était lundi intervient peu, peu d'interventions, mais les marchés ont vraiment conscience qu'elle peut intervenir à chaque fois, à chaque instant. Si le franc suisse venait à être surévalué, ce qui fait qu'elle quitte peu à peu se statut de valeur refuge. Pour autant, effectivement, que l'aversion au risque ne soit pas trop élevée. Si vous décidez si, par exemple, il y a un blocage sur le budget italien et que ça et que cela aboutit à une crise ouverte institutionnelle au niveau de l'Union européenne et de la zone euro, là, effectivement, le franc suisse regagnera pleinement ce statut-là. Mais pour l'instant, tant que le….

Pour la suite, regardez la vidéo du webinar...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page