Finances > BVR, BVRB, SBVR : quelles différences ?

BVR, BVRB, SBVR : quelles différences ?

BVR

Clément Caron

Trading & Operation Associate

Temps de lecture : 4 min

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Clément Caron

    Trading & Operation Associate

    Temps de lecture : 4 min

    Sommaire
      Add a header to begin generating the table of contents

      Acronymes désignant les trois types de bulletins de versement orange utilisés en Suisse depuis des années, BVR, BVRB et SBVR ne doivent pas être confondus.

      Saviez-vous que les bulletins de versement sont utilisés en Suisse depuis 1906 ? À l’époque, ces derniers étaient verts, à trois volets, et étaient utilisés par les PTT.

      Plus d’un siècle plus tard, les premières QR-factures suisses entrent en scène et tendent à remplacer les anciens bulletins, orange et rouge. Mais connaissez-vous bien ces derniers ainsi que les caractéristiques qui les distinguent ?

      Qu’est-ce qu’un bulletin de versement ?

      Un bulletin de versement est un document utilisé en Suisse pour effectuer un paiement (en espèces ou par virement bancaire ou postal) sur un compte en banque.

      Ce moyen de paiement proposé par Postfinance (l’organisme financier de la Poste suisse) est utilisé sur le territoire helvétique depuis 1906 sous différentes formes qui ont évolué au fil du temps.

      Ces dernières années, sept types de bulletins de versement différents accompagnent la majorité des factures émises en Suisse et sont utilisés à la fois par les particuliers et les entreprises.

      Les bulletins de versement présentent en effet certains avantages. Leurs destinataires reçoivent l’intégralité des informations nécessaires au paiement sur un seul et même document. Qui plus est, lorsqu’un bulletin de versement imprimé est joint à une facture, le destinataire n’a pas besoin de remplir toutes ces informations manuellement.

      NB : Parce que les QR-Factures remplacent chaque jour un peu plus les bulletins de versement, b-sharpe ne prend pas en charge ces anciens moyens de paiements, mais vous propose en revanche les solutions de paiement les plus modernes, efficaces et économiques.

      Quelles différences entre les bulletins de versement rouge et orange ?

      Parmi les sept types de bulletins de versement couramment utilisés en Suisse, deux grandes catégories se distinguent : les bulletins de versement rouge et les bulletins de versement orange.

      Aussi appelé « bulletin de versement sans numéro de référence », le Bulletin de versement rouge (BV) permet d’effectuer un versement direct sur le compte en banque d’un destinataire. Il est généralement rempli à la main.

      Aussi appelé « bulletin de versement avec numéro de référence », le Bulletin de versement orange (BVR) permet d’effectuer un versement de manière automatisée sur le compte d’un destinataire, étant donné qu’il est pré-rempli par l’émetteur de la facture.

      En plus de cette distinction fondamentale, les bulletins de versement rouge et orange présentent un certain nombre de différences.

      Contrairement aux bulletins de versement rouge, les bulletins de versement orange :

      • ont un numéro de référence et sont attribués aux débiteurs de manière unique ;
      • permettent d’automatiser l’alignement des paiements ;
      • permettent d’envoyer des relances simplement et automatiquement.

      Contrairement aux bulletins de versement orange, les bulletins de versement rouge :

      • peuvent être entièrement traités manuellement ;
      • présentent un champ d’informations supplémentaire en cas de nécessité ;
      • ont un coût supérieur, car ils impliquent des taxes de paiement en espèces.

      Qu’est-ce qu’un BVR ?

      Définition

      Un Bulletin de versement avec numéro de référence (BVR) orange est un document permettant de facturer et d’encaisser de manière automatisée.

      Comme son nom l’indique, ce bulletin présente un numéro de référence imprimé qui rend plus aisé et plus sûr le processus de facturation.

      En effet, le numéro de référence de chaque bulletin peut être décodé par des logiciels prévus à cet effet, qui inscrivent automatiquement l’entrée de paiement correspondante, en francs suisses ou bien en euros.

      C’est la raison pour laquelle ce système de traitement est utilisé par de nombreuses entreprises, notamment lorsqu’elles gèrent des transactions financières importantes.

      Fonctionnement du numéro de référence

      La longueur du numéro de référence d’un BVR varie en fonction des comptes en banque concernés par la transaction. Ainsi, le numéro peut être formé de 15 à 26 chiffres et modifié à loisir, exception faite du tout dernier chiffre qui fait office de « chiffre de contrôle ».

      Les autres chiffres sont aisément générés à l’aide d’un logiciel gratuit et forment le code correspondant au numéro de référence final. Ils font notamment référence :

      • au montant de la facture ;
      • au numéro de la facture ;
      • au numéro d’identification bancaire ;
      • au numéro de participant BVR.

      Bon à savoir : Il existe deux variantes distinctes des bulletins de versement orange, les BVR et les BVR+ (qui permettent d’inscrire soi-même le montant à honorer).

      Qu’est-ce qu’un BVRB ?

      Un Bulletin de versement avec référence bancaire (BVRB) est un dérivé des BVR destiné aux startups et aux petites entreprises ne disposant pas des infrastructures nécessaires à la mise en place d’un traitement automatique des transactions financières. Les bulletins BVRB peuvent être commandés pré-imprimés auprès des banques.

      Avec ce bulletin, l’identification est effectuée soit par l’intermédiaire :

      • du numéro bancaire ;
      • du numéro client contenu dans le numéro de référence ;
      • de l’ID bancaire.

      Attention : les bulletins de versement BVRB ne permettent pas d’aligner automatiquement les encaissements avec la comptabilité de l’entreprise.

      Qu’est-ce qu’un SBVR ?

      Un Système de bulletin de versement avec référence bancaire (SBVR) est un dérivé des BVR destiné aux entreprises équipées d’un logiciel permettant de traiter les BVR. Généralement fournis directement par les établissements bancaires correspondants, ces logiciels spécialisés leur permettent d’automatiser leur comptabilité, et ce en continu.

      Quelles différences entre BVR, BVRB et SBVR ?

      Ces trois appellations désignent donc trois types de bulletins de versement orange différents. Ainsi, contrairement aux bulletins de versement rouge, ces trois bulletins présentent des numéros de référence afin de permettre une automatisation du processus de facturation.

      Voici les différences entre ces trois appellations :

      • BVR désigne un bulletin de versement avec numéro de référence permettant de simplifier et d’automatiser les facturations ;
      • BVRB désigne un bulletin de versement avec référence bancaire conçu pour les petites entreprises, qui peut être imprimé avec un numéro de facture de la banque ou de la poste ;
      • SBVR désigne un système de bulletin de versement avec référence bancaire conçu pour les entreprises possédant un logiciel de traitement des BVR.

      Les bulletins de versement rouge et orange sont utilisés depuis des années par les entreprises et les particuliers suisses dans leurs procédures de facturation, de paiement et d’encaissement. Ils leur permettent notamment de simplifier et d’automatiser ces procédures parfois très fastidieuses lorsqu’elles sont réalisées à la main.

      Les bulletins de versement orange se déclinent en trois formes distinctes (BVR, BVRB et SBVR) qui correspondent à des structures, à des activités et à des procédures différentes, offrant des possibilités adaptées spécifiquement aux profils des émetteurs et des destinataires.

      Laissez un commentaire