Recevez notre newsletter

Rebondissement pour la paire EUR/CHF lié à l’inflation helvétique

3 minutes de lecture

L’inflation est toujours au cœur de toutes les discussions : Europe, États-Unis ou Angleterre. Cependant, de bonnes nouvelles concernant le taux de chômage sont à constater en Europe.

EUR : De bonnes nouvelles du côté du taux de chômage

Les premières statistiques de l’inflation du mois de mai ont été publiées tout juste une semaine avant la décision de la BCE concernant les taux. Le poumon européen atteint chaque mois des records, notamment au mois de mai à 7,9% alors que le consensus prédisait 7.6%, plus haut niveau depuis 1952. L’inflation a pris 0.5% en seulement un mois.  

En zone euro, l’inflation continue d’augmenter pour atteindre 8,1% avec une hausse de 0.7% en un mois. Les nouvelles sont encourageantes du côté de l’Allemagne avec un taux de chômage en baisse. La zone euro maintient également son taux de chômage bas avec 6,8%. Ces deux indicateurs confirment la volonté de la BCE d’augmenter les taux directeurs. Seule la date reste encore à définir, mais les estimations tablent sur début juin ou mi-juillet.

CHF : Les publications des chiffres économiques helvétiques bousculent rarement les marchés sauf quand il y a des surprises entre les prévisions et les chiffres actuels. Cela a été le cas ce jeudi 2 juin avec une inflation sortie plus forte qu’attendu avec 2,9% contre 2,6% en prévision (2,5% le mois précédent). Cette “surprise” a un peu bousculé le marché à court terme. Ces statistiques pourraient être le premier signal important pour la BNS concernant le resserrement de sa politique monétaire.

Abonnez-vous à notre newsletter et restez informé de l’actualité

Évolution EUR/CHF

La paire a subi une petite chute juste après l’annonce des chiffres de l’inflation helvétique passant de 1.0265 à 1.0215. Elle essaie actuellement de sortir par le bas de sa tendance ascendante. Une clôture au-dessous de ce canal pourrait faire chuter à nouveau la paire à la parité. À contrario, la première résistance importante psychologique reste 1.0350. La paire s’échange actuellement à 1.0295.

USD : La FED dans l’attente des chiffres de l’emploi

Les chiffres de l’évolution du marché du travail américain seront publiés ce vendredi 3 juin. Ces derniers sont très attendus par le marché ainsi que par la FED qui utilise cet indicateur pour déterminer sa politique monétaire. Les estimations annoncent un taux de chômage à 3,5% pour le mois de mai et un ralentissement de la création d’emploi dans le secteur privé avec 128’000 emplois créés au lieu de 295’000.

Évolution USD/CHF

La paire continue sa correction vers le retracement important des 61.8% après avoir atteint en mai un plus haut à 1,0064. Le dernier support des 61,8% est un moment crucial et pourrait provoquer un rebond qui ferait monter à nouveau la paire à 0.98 ou un retour sur le taux précédant la tendance haussière. La paire s’échange actuellement 0.9630.

GBP : Une augmentation du coût de la vie préoccupante

Les prix au Royaume-Uni ont déjà augmenté de 9 % en 2021 soit le taux d’inflation le plus élevé depuis 40 ans. La livre a perdu du terrain par rapport à la plupart de ses principaux rivaux cette année. Pourtant, la Banque d’Angleterre a entamé le processus de resserrement de sa politique monétaire avant les autres grandes banques centrales en augmentant à quatre reprises les taux d’intérêt depuis décembre. Les investisseurs sont de plus en plus préoccupés par la crise et l’augmentation du coût de la vie, qui, selon la BoE, pourraient entraîner le Royaume-Uni dans une récession. Boris Johnson a admis que l’enveloppe de 15 milliards de livres sterling annoncée la semaine dernière irait pour aider les ménages britanniques frappés par la hausse des prix de l’énergie. Selon l’Office des Statistiques Nationales, une augmentation de 54 % du plafond des prix de l’énergie est à l’origine de près des trois quarts de la hausse de l’inflation. L’invasion de l’Ukraine par la Russie a accentué la pression sur les prix de l’énergie, les pays du monde entier s’efforçant de trouver des alternatives au pétrole et au gaz russes.

Évolution GBP/CHF

Les investisseurs ne semblent pas confiants vis-à-vis de la livre sterling. Avec une économie qui ralentit et un taux d’inflation méconnu par notre génération, la livre sterling a perdu de la valeur face au CHF. À la suite du double top occasionné entre la fin du mois d’avril et la fin du mois de mai, la tendance baissière a été confirmée avec le support aux alentours de 1.21. Au vu des prévisions pessimistes concernant le pays, jusqu’où la livre se dépréciera-t-elle ? La paire s’échange aujourd’hui à 1.2070.

Réagissez à cet article !