Recevez notre newsletter

La Suisse échappera-t-elle à une récession ?

2 minutes de lecture

La pression s'accentue sur la paire EUR/CHF à l’issue de la réunion de politique monétaire de la BNS qui s'est conclue par une hausse des taux de 75 points de base.

EUR : La zone euro étouffe sous la pression

L’euro est sous pression cette semaine avec les réunions de politique monétaire de la Fed et de la BNS et teste même ses plus bas de l’année à 0,9550 franc et 0,99 dollar.

La crise énergétique qui frappe l’Europe ainsi que l’inflation très élevée et un risque de récession de plus en plus important, constituent de réels freins pour la monnaie européenne. Sans oublier les inquiétudes liées au conflit Russo-Ukrainien avec un discours de Vladimir Poutine sur la mobilisation de centaines de milliers de réservistes russes qui fragilisent une fois de plus la monnaie unique.

Abonnez-vous à notre newsletter et restez informé de l’actualité

CHF : La BNS frappe fort et augmente ses taux de 75 points

La banque centrale suisse a relevé ses taux de 75 points ce jeudi 22 septembre en les faisant passer de -0,25% à 0,50%. Un changement qui met fin à une ère de taux négatifs. La Suisse était le dernier pays d’Europe à avoir un taux directeur négatif. La hausse de 75 points de base fait suite à une augmentation à -0,25 % le 16 juin, qui était la première hausse de taux en 15 ans. Auparavant, la banque centrale suisse avait maintenu ses taux à -0,75 % depuis 2015.

Cela survient après que l’inflation en Suisse ait atteint 3,5% le mois dernier. Son taux le plus élevé en trois décennies.

Taux d’intérêt directeur depuis 2000

La BNS a déclaré que l’augmentation du taux directeur venait “contrecarrer” la nouvelle augmentation des pressions inflationnistes et la propagation de l’inflation aux biens et services qui ont jusqu’à présent été moins touchés.

Le président de la BNS, Thomas Jordan, a déclaré « que les conditions économiques indiquent clairement qu’il est probable que la politique monétaire soit encore resserrée », ajoutant que la BNS fera tout pour atteindre son objectif d’inflation  comprise entre 0% et 2%.

Évolution EUR / CHF :

Suite à l’annonce de la BNS sur l’augmentation des taux, le franc suisse s’est considérablement affaibli face au dollar et à l’euro. À 9h15, heure de Londres, le dollar était en hausse de 1,24% par rapport à la devise suisse et l’euro en hausse de 1,6%. Plus tôt cette semaine, le franc suisse a atteint son niveau le plus élevé face à l’euro depuis janvier 2015. Aujourd’hui, vendredi 23 septembre, l’appréciation de l’euro a été très brève et le taux est à nouveau sur sa tendance baissière sur le long terme. La paire s’échange actuellement à 0.9520.

USD : Augmentation du chômage pour lutter contre l’inflation ?

Ce mercredi 21 septembre, la FED annonçait une nouvelle hausse de ses taux de 75 points de base. Une hausse tout aussi importante que les deux précédentes. “Le Comité est fermement déterminé à faire revenir l’inflation à son objectif de 2%”.

Jérôme Powell, le patron de la réserve américaine, s’attend à monter les taux une nouvelle fois en 2022 et en assume les conséquences sur l’économie américaine. Selon lui, seule une croissance ralentie permettrait de ramener l’inflation à un niveau “d’avant crise” et cela passerait également par un ralentissement du marché du travail : “Nous avons besoin d’une augmentation du chômage, d’un ralentissement du marché”, a même assuré le président de la Fed.

Évolution USD / CHF :

La paire continue sur un potentiel pattern de triple top sur le court terme. L’annonce de la BNS a fait grimper le billet vert. Une baisse et la cassure des 0.95 confirmeraient ce pattern et feraient potentiellement chuter au bas de 2022 à 0.9100. À contrario, la cassure de la résistance clef des 0.9860 ferait à nouveau grimper la paire qui se rapprocherait de la parité. La paire s’échange actuellement 0.9770.

GBP : La récession aux portes du Royaume

Confrontée à une inflation qui touche le Royaume-Uni, la Banque d’Angleterre a  donc relevé ses taux à 2,25% soit une hausse de 0,5 point, comme elle l’a fait au mois d’août pour la première fois depuis 1995.

À 9,9% sur un an en août, un record parmi les pays du G7, l’inflation plombe l’économie britannique et menace de plonger le pays dans une récession en 2023.

Évolution GBP / CHF :

La paire GBP/CHF continue sa chute libre et est un gros support de 1.0800 qui fait actuellement pression. La tendance reste toujours baissière. A contrario, casser la résistance des 1.10 serait un signal sur le court terme de petit essoufflement de la baisse actuelle. Le taux s’échange actuellement à 1.0838.

Réagissez à cet article !