Recevez notre newsletter

Récession, inflation, taux d’intérêt : quelles perspectives pour 2023 ?

2 minutes de lecture

2023 s'annonce comme une année économique incertaine, avec des signes de récession potentielle dans la zone du G7, une inflation en hausse et des taux d'intérêt en constante évolution !

currency dollar finance

EUR : Une récession inévitable pour la zone euro

Il est probable que le mot de l’année 2023 soit “récession” dans la zone du G7. Cependant, le taux de chômage en Europe est actuellement à son plus bas niveau historique, à 6,5%. Il est important de noter que ce chiffre ne reflète pas les personnes qui se sont retirées du marché du travail. La présidente de la BCE, madame Lagarde, a exprimé son optimisme lors du Forum économique de Davos, en présentant des chiffres économiques encourageants, tels que le probable évitement de la récession en Allemagne malgré la diversification de ses besoins énergétiques.

CHF : Une politique monétaire plus stricte sous-entendue par la BNS

L’inflation en Suisse, qui avait considérablement ralenti en décembre, s’est à nouveau intensifiée. Pour cause, la hausse du coût de l’électricité et des primes d’assurance maladie. 

📈 Les prix à la consommation ont augmenté de 2,8 % par rapport à l’année précédente, a indiqué le mercredi 4 janvier l’Office fédéral de la statistique. Ce chiffre est inférieur à la prévision médiane de 3% d’une enquête menée par Bloomberg auprès d’économistes.

Thomas Jordan, président de la BNS, a déclaré le vendredi 20 janvier dernier qu’il serait primordial de combattre l’inflation et d’assurer la stabilité des prix. Lors d’un débat au Forum économique mondial de Davos, il a également ajouté que les niveaux actuels de hausse des prix étaient beaucoup trop élevés.

Les propos de M. Jordan pourraient être considérés comme une indication de la part de la BNS d’une éventuelle hausse des taux d’intérêt cette année. La banque centrale a en effet augmenté son taux directeur à trois reprises en 2022, et les analystes prévoient une nouvelle augmentation à partir du niveau actuel de 1%.

Abonnez-vous à notre newsletter et restez informé de l’actualité

📊 Évolution EUR/CHF

Après avoir pris la vague de la parité en juillet 2022 jusqu’à casser le 0,95 en septembre, la paire s’est essoufflée et a repris de la vigueur en dépassant la parité le 11 janvier. La paire a même clôturé au-dessus, mais après quelques jours, elle a à nouveau cassé le seuil par le bas par manque de catalyseur pour faire grimper à 1,05.

📉 Cette baisse soudaine est survenue suite à un discours d’un membre de la BCE qui avait un ton plus hawkish que ce que le marché anticipait. À cela s’ajoute, les chiffres de la BNS qui n’ont probablement pas arrangé la monnaie helvétique avec une perte de plus de 130 milliards. La paire oscille entre 0,98 et 1,01. Le début du mois de février sera capital avec la décision des taux d’intérêt de la BCE qui pourrait encourager la tendance haussière ou revenir au point mort. Le taux s’échange actuellement à 0.9990.

USD : Plafond de la dette américaine atteint : quelles mesures en vue ?

En ce début d’année, les chiffres de l’emploi aux États-Unis ont atteint un niveau historiquement bas de 3,5%, mais cela a été suivi par une atteinte du plafond de la dette nationale, qui oblige les finances américaines à se resserrer.

⚠️ Il est important de noter qu’il y a un nombre important de personnes aux États-Unis qui ne cherchent pas de travail en raison de la “grande démission”. En outre, des signaux inquiétants tels que la suppression de 10 000 emplois chez Microsoft cette année, ainsi qu’une diminution de la consommation de 1,1% par rapport au mois précédent, indiquent que les Américains ont potentiellement moins de marge de manœuvre financière qu’auparavant. Cela est en partie dû à la politique de la Réserve fédérale américaine (FED) qui a augmenté les taux pour contrer l’inflation.

📊 Évolution USD/CHF

Après avoir été élu grand gagnant de l’année 2022, le billet vert peine depuis le début de l’année. Le graphique de la paire USD/CHF l’illustre bien avec la paire qui retrouve le statu quo avant le début des augmentations de taux de la FED l’année passée qui avait fait grimper la paire 3 fois au-dessus de la parité. La paire s’échange actuellement à 0.9166.

Réagissez à cet article !