Recevez notre newsletter

La paire EUR/CHF reprend un peu son souffle

4 minutes de lecture

La gestion de la hausse des prix et les décisions de la BCE inquiètent plusieurs personnalités du conseil des gouverneurs.

EUR : Le débat présidentiel rassure les investisseurs

L’événement tant attendu de l’hexagone était le débat du 2ème tour des présidentielles françaises entre Madame Le Pen et Monsieur Macron à quelques jours du sprint final. Il n’y a pas eu de grands gagnants : Emmanuel Macron conserve son avance face à Marine Le Pen. Ce débat a rassuré les investisseurs d’un potentiel risque politique. Il a également fait diminuer l’écart de deux taux du trésor germanique et français et a fait grimper la monnaie unique.

Après le discours de la BCE, fin de semaine passée avec un statu quo sur le taux directeur, plusieurs personnalités importantes du conseil des gouverneurs sont inquiètes de la « passivité » actuelle de la BCE et pensent qu’elle agira trop tard pour calmer la hausse des prix actuels. Ces discours viennent notamment du dirigeant de la Banque Centrale allemande et du gouverneur de la Banque Nationale de Belgique. Madame Lagarde a remis les choses en place en demandant aux responsables de ne pas exprimer des divergences d’opinions sur les décisions de politique monétaire. À noter que la prochaine réunion de la BCE se tiendra le 9 juin. En espérant que l’inflation n’atteigne pas les deux chiffres.

CHF : Le président de la BNS Monsieur Jordan développe le même discours que Powell il y a quelques mois en stipulant qu’il voit l’augmentation de l’inflation de manière temporaire. Les augmentations de taux de la FED et de la BOE permettent à la BNS d’avoir plus de marge de manœuvre sachant qu’ils adoptent le taux directeur  le plus bas du monde à – 0.75%. Il reste également sur ses positions concernant les interventions dans le marché des changes en indiquant ne pas avoir d’objectif précis de taux mais interviendrait s’il pense que la monnaie helvétique est trop forte. 

Abonnez-vous à notre newsletter et restez informé de l’actualité

Évolution EUR / CHF

La tendance baissière de la paire se remarque par la moyenne mobile de long (200 jours) et de moyen-terme (50 jours). Le taux actuel se trouve en dessous des deux indicateurs mentionnés. De plus, nous remarquons que la paire se rapproche de la moyenne mobile de moyen terme qui pourrait contrer cette tendance baissière. Pour que celle-ci soit confirmée, nous pouvons nous aider du seuil symbolique à 1.04 qui fut une résistance au mois de mars. Actuellement, la devise s’échange à 1.0332.

USD : Les taux directeurs n’ont potentiellement pas fini de grimper

Malgré que Powell pense que le sommet de l’inflation a été atteint en mars, La FED pourrait prendre des mesures plus agressives début mai en haussant potentiellement d’un demi-point les taux directeurs afin de freiner cette inflation inquiétante.

Joe Biden de son côté a confirmé une aide supplémentaire de 800 millions de dollars comprenant des armes d’artillerie lourde, des dizaines d’obusiers et des munitions. Un message poignant du président stipulant que Vladimir Poutine ne réussira jamais à occuper l’Ukraine.

Évolution USD/CHF 

La paire est finalement sortie de son canal ainsi que de la résistance du mois d’avril de 0.9470 et a franchi son plus haut depuis deux ans. La moyenne mobile 50 a cassé à la hausse la moyenne mobile 200 qui est un signal haussier de la paire. Compte tenu des divergences actuelles entre la FED et la BNS, la paire pourrait potentiellement continuer à grimper. La paire s’échange actuellement à 0.9565.

GBP : Des prédictions britanniques plus pessimistes

Le Fonds monétaire international (FMI) estime que la guerre en Ukraine sapera gravement la reprise de l’économie mondiale et aura un plus grand impact sur la Grande-Bretagne. Pourtant, le FMI déclarait que le Royaume-Uni serait l’économie du G7 avec la croissance la plus rapide en 2021 et devait être la deuxième en 2022. Au contraire, elle sera l’économie avec la croissance la plus lente en 2023, selon le rapport.

Suite à la guerre en Ukraine, les prédictions britanniques sont désormais plus pessimistes que prévu initialement. De plus, l’économie britannique sera ralentie par la hausse des taux d’intérêt par la BoE en 2022 et 2023.

Évolution GBP/CHF

Depuis une année, la tendance baissière entre la livre sterling et le franc suisse est à la baisse. Un support clé se trouvant à 1.21 a été touché à plusieurs reprises en 2022, mais jamais franchi. Une légère appréciation de la livre avec la première résistance de Fibonacci (0.236) est dépassée cette semaine; la deuxième résistance étant de 0.382 et se trouve actuellement à 1.2469. De plus, le taux a dépassé la moyenne mobile de court terme (ligne orange). Afin de renverser la tendance baissière, il faudra que le taux franchisse la moyenne mobile de long terme (ligne noire). La paire s’échange à 1.2300.

Réagissez à cet article !