Actualités > Variant Omicron, chute du pétrole et turbulences dans le secteur de l’aviation

Variant Omicron, chute du pétrole et turbulences dans le secteur de l’aviation

Masque image

David Pereira

Trading and Operation Manager

Temps de lecture : 3 min

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    David Pereira

    Trading and Operation Manager

    Temps de lecture : 3 min

    Sommaire
      Add a header to begin generating the table of contents

      EUR : Le variant “Omicron” change la donne en zone euro

      Alors que les pays européens subissent déjà un rebond épidémique depuis plusieurs semaines, ayant contraint certains gouvernements à prendre de nouvelles mesures de restriction, un nouveau variant du Covid-19, baptisé « Omicron » et provenant d’Afrique du Sud, inquiète les autorités sanitaires, ainsi que la Banque centrale européenne (BCE). 

      Qualifié de « préoccupant » par l’Organisation mondiale de la santé, ce variant représente un danger « élevé à très élevé » selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, car il pourrait être aussi contagieux, voire plus contagieux que le variant Delta, majoritaire en Europe depuis plusieurs mois.

      Déjà présent dans de nombreux pays de la zone euro, notamment en Belgique, en Allemagne, en Italie ou aux Pays-Bas, Omicron menace les économies européennes toujours en convalescence… Remettant en question la sortie de crise prévue et potentiellement l’efficacité des vaccins, le nouveau variant a fait plonger les bourses mondiales en fin de semaine dernière.

      De son côté, la BCE craint un nouveau ralentissement de l’économie dû à la mise en place de restrictions (beaucoup de pays européens commencent déjà à fermer leurs frontières, notamment aux voyageurs en provenance d’Afrique australe), ce qui la contraindrait à maintenir son soutien massif à l’économie européenne plus longtemps que prévu.
      Côté suisse, les dernières évolutions concernant les indicateurs avancés de KOF, qui mesurent le niveau d’optimisme des chefs d’entreprise à propos de l’évolution de l’économie, montrent une grande stabilité avec 110,7 points pour le mois d’octobre, exactement comme aux mois d’août et de septembre, mais relativement loin du pic à 143,7 points du mois de mai dernier.

      Évolution EUR/CHF

      Les semaines passent et la monnaie unique ne cesse de casser des supports à court terme. Mardi 30 novembre a été encore le cas avec la cassure du support des 1,04 en atteignant 1.0390. Avec les incertitudes actuelles et une BCE pour le moment passive vis-à-vis de la gestion de l’inflation, la tendance reste baissière. La BNS, quant à elle, est toujours attendue au tournant. La paire s’échange actuellement à 1.0415.

      USD : Le marché pétrolier réagit au nouveau variant

      Alors que les annonces concernant le nouveau variant du Covid-19 font craindre le retour des restrictions sanitaires et une nouvelle baisse de la consommation, les prix du pétrole plongeaient de plus de 10% aux États-Unis vendredi dernier. 

      Utilisé comme référence sur le marché américain, le pétrole brut standard West Texas Intermediate (WTI) a vu son prix chuter de -13%, à 68,15$ le baril, tandis que l’indice de référence mondial Brent a chuté lui aussi de -12%, à 72,72$ le baril. Il s’agit là des deux baisses les plus importantes de ces références sur une journée depuis le passage en territoire négatif des contrats à terme en avril 2020.

      Si l’annonce par la Maison Blanche de l’utilisation de 50 millions de barils de brut provenant directement de sa réserve stratégique afin de contrer l’inflation et la flambée des prix du pétrole joue certainement un rôle dans cette chute, c’est bien l’arrivée du variant baptisé « Omicron » qui a le plus influencée les marchés. En effet, les investisseurs gardent en tête la pire phase de la pandémie, au cours de laquelle la demande globale de pétrole avait chuté de près de 20%.

      Des craintes corroborées par les analyses de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) qui anticipe déjà un marché pétrolier excédentaire sur les premiers mois de l’année 2022…

      Évolution USD/CHF

      La monnaie helvétique a repris un peu de robustesse à court terme grâce à l’aversion au risque actuelle sur les marchés. La première résistance reste toujours les 0.9400 tandis que nous voyons bien une forme de triangle qui se resserre et qui pourrait faire office d’une confirmation de tendance qui reste haussière depuis le début de l’année 2021. La paire s’échange actuellement à 0.9200.

      GBP : Le secteur de l’aviation britannique inquiet face au nouveau variant du Covid-19

      Le Royaume-Uni n’échappe pas à l’inquiétude suscitée par le variant Omicron, déjà présent sur son sol : des mesures de restrictions sanitaires ont d’ores et déjà fait leur retour, avec notamment l’imposition de tests supplémentaires, de nouvelles mesures de quarantaine et même des interdictions d’arrivées en provenance de l’Afrique australe.

      Très inquiètes pour leur activité, les agences de voyages et les industries de l’aviation britanniques ont vu leurs actions chuter dès vendredi dernier, et considèrent toutes ces mesures comme des coups durs portés à leur secteur. 

      Après avoir déjà subi 20 mois de restrictions et de périodes de fermeture totale, ces entreprises phares de l’économie du pays commençaient à peine à redresser la barre… S’ils comprennent l’importance de prendre rapidement des mesures provisoires afin de limiter la propagation du variant, les dirigeants du secteur exhortent aujourd’hui le gouvernement à trouver des alternatives aux fermetures des frontières, qui ne sont pas tenables à long terme afin de lutter contre la pandémie.

      Le Royaume-Uni est en effet le plus grand marché d’Afrique du Sud en ce qui concerne les touristes entrants, et une enquête réalisée ce weekend met déjà en évidence plus d’1,5 million d’annulations de vacances suite à la détection du variant Omicron. Un air de déjà vu qui inquiète les investisseurs quant aux conséquences économiques de la pandémie dans les semaines à venir…

      Évolution GBP/CHF

      Le GBP se déprécie face au franc suisse dont la tendance baissière a dépassé les 1.2300. La première résistance est aux alentours de 1.2500. La paire subit également l’aversion au risque avec une chute de plus de 2% en 5 jours ouvrables. La paire s’échange actuellement à 1.2240.

      Laissez un commentaire