intox a ropos de b-sharpe

Avec notre service de change de devises en ligne à taux préférentiel, nous rencontrons un très gros succès. Nous avons notamment doublé le nombre de nos clients en moins de 6 mois. L’intérêt de notre service ne se dément plus, et l’argent qu’il fait économiser à nos clients PME, particuliers et notamment frontaliers, y est probablement pour quelque chose.

Alors forcément, quand vous commencez à faire de l’ombre, vous faites des mécontents. C’est le cas de certains établissements financiers étrangers actifs sur la clientèle de frontaliers français, qui usent de moyens plus ou moins fair-play pour remettre en cause la qualité du service b-Sharpe et tenter de conserver les clients qui veulent confier à b-Sharpe leur change de devise.

Nous avons donc décidé de publier les plus grosses intox et fausses vérités de ces établissements à notre encontre, histoire de pouvoir également nous défendre un peu.

Intox #1 : « Nous proposons le meilleur taux de change EUR CHF, il est meilleur que celui de b-Sharpe »

C’est le discours le plus courant : votre établissement financier vous propose le meilleur taux de change EUR CHF, c’est certain. Nous voulons bien tenter de le croire. Alors pour cela, il faut qu’il vous communique 2 informations : la marge qu’il prélève sur le change (elle est en général comprise entre 1,5 et 2%, contre 0,5% pour b-Sharpe) et le taux de référence utilisé (est-ce le taux en temps réel ? Le taux de clôture ? De quel jour ? A quelle heure ?…). Vous n’avez aucune de ces 2 informations ? Demandez-les.

Si l’établissement étranger ne veut pas vous donner ces informations (on vous parie qu’aucune ne vous communiquera sa marge), vous pouvez toujours continuer de croire qu’elle vous propose le meilleur taux, sachant que plus la marge est élevée, moins le change est intéressant pour vous. Nous concernant, nos marges sont publiques et transparentes et peuvent être consultées sur notre page tarifs. Avec b-Sharpe, vous pouvez par ailleurs, au-delà d’un certain montant, et pour une transparence totale, bloquer le taux de change à tout moment. Nous vous proposons également dans ce cadre un accès direct à la salle des marchés et la possibilité de fixer en temps réel le taux de change, et ce même si nous n’avons pas reçu les fonds.

Intox #2 : « Si vous envoyez votre argent chez b-Sharpe, vous n’êtes pas certain de le revoir »

C’est l’un des autres argument qui est le plus utilisé par les établissements financiers pour tenter de vous détourner de notre service de change de devises.

b-Sharpe utilise des comptes spécifiques pour faire transiter l’argent de ses clients. Ces comptes sont séparés des comptes d’exploitation de la société, et l’argent qui s’y trouve ne pourrait pas être utilisé pour payer d’éventuelles charges d’exploitation. Nous effectuons mensuellement plus de 30 millions de change, et les opérations varient de CHF 1’000.- à plus de 2 millions.

Par ailleurs, nous proposons une garantie qu’aucun autre concurrent direct ne propose : nous couvrons jusqu’à 3 millions par jour contre le hacking ou le détournement de fonds (physique ou virtuel) les transactions de change de nos clients.

Intox #3 : « b-Sharpe n’est pas agréée FINMA »

Pour les non-initiés, la FINMA est l’organe de régulation des sociétés financières en Suisse. La société b-Sharpe SA est auditée chaque année par des experts et reporte à la FINMA, via un organe de révision, l’OARG. En clair et pour faire simple, il suffit d’aller sur le site de la FINMA pour constater que la société b-Sharpe est bien enregistrée auprès de la FINMA. b-Sharpe est ainsi assujetti à la surveillance de l’OARG, qui est l’organisme lui-même soumis à la surveillance de la FINMA.

Intox #4 : « b-Sharpe a des frais unitaires, et pas nous, donc nous proposons le meilleur taux »

En disant cela, les établissements financiers étrangers mélangent tout : ils se sont débrouillés pour intégrer les frais (ce qu’ils appelaient autrefois les commissions de change ou frais unitaires) dans leur taux de change. En revanche, le taux de change lui, est survitaminé – à votre désavantage bien sûr – avec une marge injustifiée comprise entre 1,5% et 2% sur des montants inférieurs à CHF 50’000.- ou équivalents.

En clair, l’établissement financier vous fait généreusement cadeau de CHF 5.- ou CHF 8.-, et vous prélève sans vous le préciser entre 1,5% et 2% du montant que vous changez, soit en général plusieurs dizaines d’euros ou de francs suisses. Faites donc le calcul pour CHF 6’000.- changés en euros : la banque vous prélève dans le meilleur des cas un peu plus de 90 CHF de frais… Avec b-Sharpe, la marge est, pour ce montant, de 0,5% (CHF 30.-) et sans aucun frais supplémentaire : vous économisez en moyenne 60 euros par rapport à un établissement financier classique, tout compris.

Cette stratégie de dissimulation largement pratiquée par ces établissements financiers a été expliquée dans la Tribune de Genève par David Talerman, et peut être consultée sur LinkedIn.

Intox #5 : « b-Sharpe est une société totalement inconnue, non répertoriée »

b-Sharpe est une société suisse, inscrite au registre du commerce du canton de Genève.

Le service b-Sharpe existe depuis 2011. Nous avons aujourd’hui 3 500 clients, PME et particuliers. Nos clients viennent par ailleurs régulièrement nous visiter dans nos bureaux, Passage Jean Malbuisson 15, 1204 Genève, près de Rives.

Nous vous invitons également à consulter le site Monito.com, qui répertorie les sociétés sérieuses qui font du change de devises. b-Sharpe s’y trouve pour les opérations faites de la Suisse vers l’étranger.

En conclusion

Toutes ces intox sont issues de retours directs de certains de nos clients qui ont même été parfois fort surpris de la virulence de leur interlocuteur. La concurrence n’est pas un problème pour b-Sharpe, mais elle le devient quand la réalité est travestie.

Méfiez-vous donc la prochaine fois que votre établissement financier dit du mal de b-Sharpe, c’est peut-être bien qu’elle a elle-même quelque chose à se reprocher… Et n’oubliez pas non plus que vous n’avez aucune obligation de faire le change de devises dans votre établissement financier habituel.

Derniers articles

Faites un commentaire

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte