Transférer son salaire quand on est frontalier en Suisse

Le salaire d’un frontalier suisse (salaire brut – charges sociales – impôt à la source selon les cantons) est en général versé en francs suisses (CHF) par l'employeur. Pour récupérer son salaire en euros, 2 opérations sont nécessaires : le change des francs suisses en euros, et le transfert des fonds vers le compte en euros, plus communément appelé virement.

Ces 2 opérations sont indispensables pour que l’argent soit disponible :

  • sur un compte dans une banque présente dans le pays où le frontalier a ses dépenses courantes (pour simplifier, dans la suite, nous parlerons d’une banque en France mais c’est la même chose pour le Portugal, l'Allemagne ou n’importe quel autre pays de l’Union européenne),
  • et dans une monnaie qu’il peut utiliser dans ce pays, ici l’euro.

Selon la manière dont un travailleur frontalier est organisé sur le plan bancaire, l’opération de change peut intervenir avant ou après le transfert de son salaire dans sa banque.

Nous vous présentons dans la suite les différentes options qui sont à la disposition d’un frontalier suisse qui veut faire du change franc suisse euros pour transférer son salaire.

Ces informations sont également valables pour un résident suisse qui voudrait changer des CHF en EUR et transférer ces euros sur un compte en euros hors de Suisse, par exemple pour l’achat d’un bien immobilier.

Nous vous présenterons également ce que b-sharpe vous propose pour vous faire économiser à la fois sur le transfert de fonds et sur le change de devises.

Comment transférer son salaire suisse quand on est frontalier

Découvrez les différentes options qui sont à la disposition d’un frontalier suisse qui veut faire du change franc suisse euros pour transférer son salaire ou un montant en relation avec l'achat ou la vente d'un bien immobilier.

Etape #1 : choix de l'établissement dans lequel sera versé le salaire frontalier suisse

Pour percevoir son salaire en franc suisse versé par son employeur, un frontalier peut demander à l’entreprise de faire transférer son salaire :

  1. sur un compte en francs suisses dans une banque suisse
  2. sur un compte en francs suisses dans une banque française (ceci n’est possible que dans quelques établissements bancaires français et étrangers)
  3. sur un compte en francs suisses dans un établissement spécialisé comme b-sharpe qui se chargera du change et transférera ensuite les euros dans une banque en Suisse, en France ou ailleurs.

Dans la pratique, l’employeur ne versera le salaire que sur un compte bancaire suisse (ou assimilé) en francs suisses. La manière dont le frontalier est organisé (choix 1, 2 ou 3) va considérablement influer sur le montant des frais qu’il va payer.

Les frontaliers qui procèdent au change manuel en se rendant physiquement dans les bureaux de change choisiront en général la solution n°1, et retireront l'argent au guichet de leur banque suisse.

Le conseil b-sharpe
Si vous avez déjà votre banque en France et/ou en Suisse, b-sharpe interviendra comme un intermédiaire supplémentaire, sans que vous ayez besoin de changer d’établissement.

b-sharpe peut également vous éviter d'avoir une banque en Suisse, réduisant ainsi considérablement vos frais, tout en bénéficiant des meilleures conditions de change.

Etape #2 : l'employeur transfère le salaire frontalier dans une banque suisse

L'employeur transférera le salaire de ses salariés, qu'ils soient frontaliers ou résidents, sur un compte en francs suisses.

Les principales possibilités sont les suivantes :

Ouvrir un compte en CHF dans une banque suisse

C'est la solution la plus souple et la plus simple. Elle implique toutefois des frais bancaires (qui peuvent être très réduits selon les banques), mais permet l'utilisation d'une carte de paiement en Suisse.

Ouvrir un compte CHF chez b-sharpe

b-sharpe met à disposition de ses clients un compte en CHF non nominatif, ce qui permet à l'employeur de transférer le salaire de ses collaborateurs frontaliers directement chez b-sharpe.

Ouvrir un compte "technique" en CHF dans une banque française

Certaines banques françaises proposent des solutions packagées mettant à disposition des employeurs suisses un compte "technique" en CHF sur lequel transférer leur salaire.

Le conseil b-sharpe
Dans tous les cas, un salarié frontalier devra transmettre à son employeur un compte en francs suisses. Le fait d'avoir un compte en CHF dans une banque suisse permet d'avoir une certaine souplesse, à la fois pour les dépenses sur place (via une carte Maestro par exemple), mais également dans le choix de conserver en Suisse un peu d'épargne en CHF.

Le choix du compte technique est à éviter, car les employeurs sont de plus en plus réticents à transférer les salaires sur ces comptes.

Pour limiter au maximum les coûts, la solution b-sharpe permet de faire transférer son salaire directement chez son employeur. En revanche, l'intégralité du salaire est changé, et ne peut être conservé sur les comptes b-sharpe.

Etape #3 : l'établissement effectue l'opération de change CHF EUR

Suivant le service qu'il utilise, un frontalier a 2 possibilités : 

  1. faire changer ses francs suisses en euros en Suisse,
  2. faire l'opération de change dans sa banque française (ou européenne).

Si au final on obtient bien des euros, nous ne retiendrons ici que la solution où le change est effectué côté Suisse, pour des raisons évidentes de coûts.

Le change des francs suisses en euros se fait dans l’établissement financier en Suisse, avec une marge qui est en général comprise entre 1,6% et 2% (en clair, cela signifie que la banque va prélever ce pourcentage sur votre salaire). La marge étant incluse dans le taux de change, il est très difficile de la déceler (aucun établissement ne vous communiquera sa marge).

Le conseil b-sharpe
En faisant le change de vos francs suisses avec b-sharpe plutôt qu’avec votre banque suisse, vous bénéficiez de frais très réduits et de taux de change plus intéressants, avec des frais sur les marges en moyenne 70% moins chers. Pour en bénéficier, il suffit simplement de s’inscrire, vous n’avez pas besoin de changer de banque suisse, et l’inscription est gratuite pas d’abonnement mensuel, pas de frais d’inscription).

Etape #4 : transfert des euros en France (ou dans un pays de l'Union européenne)

Une fois que l'opération de change a été effectuée, il faut rapatrier le salaire désormais en euros dans la banque en France ou dans l'Union européenne.

Dans ce cas, il s'agit d'une simple opération (virement SEPA) qui se fait la plupart du temps sans frais.

Le conseil b-sharpe
La Suisse faisant partie de la zone SEPA, les transferts en euros depuis la Suisse vers les pays de l'Union européenne se font sans frais et en principe rapidement. Certains établissements bancaires français ont en revanche décidé d'appliquer des frais en réception de virements SEPA depuis la Suisse.

Ces établissements bancaires sont à éviter car ils vous coûteront chers et ne vous laisseront aucune liberté dans vos opérations de change (celles que vous ne ferez pas avec eux vous seront facturées indirectement par ces frais de réception).

Alternative : l'employeur transfère le salaire directement chez b-sharpe

Dans ce cas :

  • l'employeur transfère le salaire en francs suisses directement sur le compte en CHF de b-sharpe,
  • b-sharpe se charge du change des francs suisses en euros,
  • b-sharpe transfère les euros dans la banque française, allemande, italienne ou dans un pays de l'Union européenne

Frais à prendre en compte :

  • frais de change : ils sont particulièrement limités car le change est effectué par b-sharpe (avec des frais sur les marges du change en moyenne 70% moins chers que les autres établissements financiers),
  • frais de transfert : il n’y a pas de frais de transferts de la part de b-sharpe,

Le conseil b-sharpe
Cette solution vous permet de réduire vos frais bancaires côté suisse mais elle possède plusieurs inconvénients : l'intégralité du salaire est changée, à la date d'envoi par l'employeur.

Variante à éviter : le prélèvement sur le compte en CHF depuis la France

Pour le rapatriement du salaire, certaines solutions sont beaucoup plus pénalisantes que d'autres pour les frontaliers. En particulier, celle où l'établissement français vient prélever les CHF sur le compte bancaire suisse pour effectuer le change en France est l'une des solutions les moins pratiques, les moins rapides, et les plus coûteuses.

Le conseil b-sharpe
Ce dispositif permet aux banques françaises de capter les flux d'argent pour effectuer le change de devises et appliquer leur marges importantes. C'est un système qui coûte cher en frais de change aux clients, qui n'est pas toujours fiable (si le prélèvement ne fonctionne pas ou arrive à un moment où le compte n'est pas alimenté, le rapatriement de fonds ne se fera pas) et qui est long (l'argent peut mettre jusqu'à 5 jours pour être disponible sur votre compte). Nous déconseillons fortement cette option.

Variante à éviter : transférer directement ses francs suisses sur un compte en euros

C'est la méthode de change à éviter dans tous les cas. Dans cette situation :

  • l'employeur transfère le salaire en francs suisses sur le compte en francs suisses du salarié frontalier,
  • les francs suisses sont envoyés directement sur un compte en euros dans une banque de l'Union européenne,
  • les francs suisses sont changés à réception sur le compte en euros

Frais à prendre en compte :

  • frais de change : une marge de change de 1,6% à 2% sera appliquée, et dans certains établissements des frais supplémentaires seront appliqués.
  • frais de transfert : il s'agit dans ce cas d'un virement international (virement SWIFT) qui vous coûtera en frais de transfert plusieurs dizaines d'euros ou de francs suisses (contre zéro pour un virement SEPA).

Le conseil b-sharpe
C'est le type de transfert à éviter absolument quand on est frontalier, car vous allez payer à tous les niveaux (marge de change et frais de transfert), et vous allez payer cher car il s'agit d'un virement international (SWIFT). 

En passant plutôt avec le compte multi-devises b-sharpe, vous êtes assuré(e) de faire le transfert le plus intéressant sur le plan financier, avec des marges de change réduites.

 

Cas 2 : le change des francs suisses intervient hors de Suisse

Le transfert du salaire en francs suisses depuis la banque suisse peut s'effectuer vers un compte en euros dans la banque française (ou étrangère) : dans ce cas, la banque suisse et la banque française factureront en principe des frais de transfert, et la banque française des frais de change. Le change est ici automatiquement appliqué à réception des fonds dans la banque française.

Le conseil b-sharpe
c’est la configuration à éviter absolument, car c’est celle qui vous garantit les frais de change et de transfert les plus élevés, car l'opération sera considérée comme un virement international (SWIFT). Pour limiter vos frais, choisissez une solution comme b-sharpe ! 

 

 

Calculez vos économies

économie réalisée :

par rapport à une banque

Taux b-Sharpe :

Frais d'opération : 0 CHF

Date prévue de réception des fonds:

2019-11-20 (24h)

Nos clients parlent de nous...

Service à l écoute disponibles rassurants

O Anaïs

Service rapide et simple. En plus de belles économies, sur mon salaire presque 100€ de plus qu'avec postfinance. Si je compte les frais bancaires de postfinance cela me fait presque 1500€ de plus par an. Merci b-sharpe.

gaby.net

Simple, clair et rapide . Le meilleur choix selon moi .

Bouvier Patrick

Super moyen d''échanger ses devises! Rapide simple et super efficace.

Fayçal

Utilisation simple, claire, rapide. Assistance téléphonique disponible, agréable et efficace.

BONOT SOPHIE

Réactif et rapide

Donnet Virginie

Service tres rapide. Pas de mauvaises surprises. Taux de change competitif. Tres heureux d'avoir ouvert un compte chez b-sharpe

Jérémy

Gain de temps et d’argent ! Meilleure solution de change !

BAHLOUL Mina

1 ère expérience avec Bsharpe assez simple d’utilisation

Parent Gilles

Très rapide Service facile d’usage

HALIDANI Roukaïya

Faites 70% d'économie en moyenne sur le rapatriement de votre salaire, sans changer de banque

Les questions les plus fréquentes...

Comment b-sharpe calcule ses taux de change?

Pour chaque transaction, le taux de référence utilisé par b-sharpe est celui en temps réel du marché interbancaire. Notre plateforme est en effet connectée en continu avec les acteurs majeurs du marché des devises.

Pour plus d’information sur le taux de change, consultez cet article de blog : Comment est calculé un taux de change ?

Ainsi, nos clients sont assurés que le taux de change que b-sharpe leur appliquera restera toujours aussi peu écarté du cours réel d’une devise, et donc de ne pas payer plus cher pour leurs transactions en devises étrangères.

Quelles devises sont disponibles chez b-sharpe ?

Avec b-sharpe, vous pouvez accéder à plus de 20 devises parmi les plus courantes : CHF, EUR, GBP, USD, CAD... La liste complète des devises disponibles est accessible depuis notre convertisseur de devises.
Une devise que vous souhaitez traiter ne s'y trouve pas ? Prenez contact avec nous, nous traitons à la demande également d'autres devises.

Dois-je changer de banque pour utiliser b-sharpe ?

Vous n’avez pas besoin de changer de banque pour utiliser b-sharpe. Notre service de change de devises en ligne vient comme un complément de votre dispositif bancaire habituel.

Concrètement, que vous soyez un particulier ou une entreprise, b-sharpe va vous transmettre un numéro de compte (IBAN) sur lequel vous devrez virer le montant d’argent que vous souhaitez changer. b-sharpe peut vous communiquer des IBAN dans plus de 20 devises différentes.

A réception de l’argent sur le compte, b-sharpe procédera au change, et retournera les fonds ainsi changés sur le compte que vous nous aurez transmis.

Important : b-sharpe n’est pas une banque et n’a, de fait, pas le droit de conserver l’argent de ses clients plus de 24h. L’argent transféré sur nos comptes est, à réception, changé puis retourné immédiatement.

questions_frequentes
Retour haut de page