Actualité > Webinar sur l’évolution de l’EUR CHF : Xavier de Villoutreys répond en direct à vos questions

Webinar sur l’évolution de l’EUR CHF : Xavier de Villoutreys répond en direct à vos questions

webinar_mai_2018

Claire Delpierre

Content & Community Manager

Temps de lecture : 2 min

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Le Replay du webinar

    Xavier de Villoutreys, le responsable du trading chez b-sharpe, a été l’invité d’un Webinar organisé par Travailler-en-Suisse.ch sur le thème de l’évolution de l’euro franc suisse :

    • le jeudi 11 janvier 2018
    • de 13h à 13h45
    • public concerné : clients particuliers, frontaliers, et PME

    Retranscription

    Nous allons aujourd’hui vous parler de l’évolution de l’euro franc suisse. La dernière fois qu’on avait fait une petite conférence Web de la même manière, c’était mi-novembre 2018 et le taux était autour de 1.1670. La résistance d’une ligne à la hausse sur laquelle bute l’euro qui continuera en phase haussière.

    Aujourd’hui, cette ligne de 1.1690 à peu près est devenue un support, c’est-à-dire une ligne contre laquelle va buter le franc suisse en phase baissière. Il s’agit donc d’un signal de consolidation de la phase haussière de l’euro franc suisse que l’on avait pu analyser avec vous la dernière fois. Nous avions identifié les deux facteurs de cette hausse de l’euro franc suisse qui avait opéré depuis mai 2017. En premier temps, les élections françaises et en deuxième temps en juillet l’annonce de la BCE que son programme de quantitative easing.

    Il n’y a eu aucun événement majeur qui pourrait infirmer ou amplifier cette tendance haussière. C’est-à-dire que l’aversion au risque continue à diminuer. Quand vous regardez les marchés actions, ils sont toujours très clairement à la hausse. Et évidemment, un facteur défavorable au franc suisse, comme l’affaiblissement du franc suisse pour une augmentation de l’euro, il n’y a eu aucun événement géopolitique majeur qui viendrait inverser cette tendance, à savoir un renforcement du franc suisse.

    L’objectif reste le même : 1.20 à moyen terme, c’est à dire d’ici trois mois.

    Après un rééquilibrage vers la valeur fondamentale de l’euro franc suisse qui se situe plus vers les 1.25 à 1.30.

    C’est un horizon long terme qui est théorique. Donc, c’est juste un niveau théorique purement de valorisation, par exemple, quand vous regardez des indicateurs comme la parité de pouvoir d’achat.

    Qu’est-ce qui pourrait changer cette tendance, cette vision ?

    Alors il y a trois choses :

    Le premier élément, ce serait un événement géopolitique majeur qui amènerait à une crise mondiale. Par exemple, une guerre entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Un événement au Proche-Orient, ce type d’événement ont tendance toujours à faire renforcer les valeurs refuges dont fait partie le franc suisse.

    Un ralentissement de la croissance en zone euro. Là, on voit depuis maintenant six mois que tous les chiffres importants, que ce soit du chômage, de l’inflation, de la croissance, etc. sont particulièrement bons en zone euro. Une tendance, donc, à faire baisser le franc suisse et à faire augmenter l’euro.

    Et puis, le facteur macro-économique qui est lié au premier, c’est l’intervention de la Banque centrale européenne (BCE). Vous savez, maintenant, depuis 2015, elle injecte massivement des liquidités sur les marchés, ce qui a pour conséquence directe sur le franc suisse, une appréciation. Aujourd’hui, on parle d’un ralentissement de ce contexte avec moins d’injections de liquidités, ce qui a tendance à faire baisser le franc suisse et à faire monter l’euro.

    La question, la vraie question, c’est quel timing? La Banque centrale européenne va se fixer. C’est la vraie interrogation pour moi de cette première partie de 2018. Est-ce que, d’abord, est-ce que la BCE va vraiment ralentir ses injections de liquidités?

    Pour la suite de l’analyse, regardez la vidéo du webinar !

    Laissez un commentaire