Actualité > Webinar : Comprendre les bases du marché des changes

Webinar : Comprendre les bases du marché des changes

webinar_avril_2018

Claire Delpierre

Content & Community Manager

Temps de lecture : 2 min

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents
    Webinar : comprenre les bases du marché des changes

    Nous organisons le mardi 3 avril 2018 à 13h, en collaboration avec le site Travailler-en-Suisse.ch un webinar pédagogique sur le thème du marché des changes. Son objectif ? Apporter des éléments simples de compréhension à tous ceux qui ne comprennent pas forcément toutes les subtilités du change de devises. Animé par Xavier de Villoutreys, notre responsable du Trading ce Webinar vous permettra de comprendre notamment :

    • comment fonctionne  le marché des changes
    • comment est fixé un taux de change
    • ce qu’est un taux de change interbancaire
    • ce qui influe sur le cours d’une paire de devises
    • etc.

    A qui s’adresse ce webinar ? A toute personne qui souhaite en savoir plus sur le marché des changes, comprendre comment le change fonctionne.

    Le replay du webinar

    Retranscription

    [00:00:12] Bonjour a tous, Je suis David Talerman, l’auteur du livre Travailler en Suisse et fondateur du site travailler-en-Suisse.ch. Aujourd’hui, nous allons parler de la baisse du marché des changes. Finalement, l’idée, c’est quoi ? L’idée, c’est de vous faire comprendre comment fonctionne le change pour avoir une meilleure compréhension et avoir un meilleur dialogue, notamment avec les différents intervenants financiers. Ensuite, j’ai à mes côtés Xavier qui est le responsable du trading chez b-sharpe. Il se présentera un peu plus tout à l’heure et l’idée, c’est que vous vous posiez vos questions via le chat et on va y répondre, soit pendant la présentation, soit après la présentation.

    [00:01:18] Bonjour a tous, je suis Xavier, désolé pour ce petit retard.

    [00:01:24] Donc aujourd’hui, effectivement, ça va être un peu particulier parce que je vais plus vous parler de la mécanique intrinsèque du marché des changes que, comme habituellement, je vous parlais plutôt de l’évolution, notamment de l’euro franc suisse.

    [00:01:40] Pourquoi on va vous parler de ça?

    [00:01:41] Parce qu’on se rend compte avec les questions de nos clients, que la plupart ne comprennent pas vraiment ce qu’il y a derrière le taux de change et comment cela fonctionne.

    [00:01:52] Finalement, que ce soit un taux de change qui soit facturé par une banque ou par un bureau de change, ou le taux de change qu’on peut constater sur Yahoo finance ! ou sur x.com ou sur Bloomberg, etc.

    [00:02:08] La première chose qu’il faut savoir sur le marché des changes, c’est que c’est un marché OTC, OTC, ça veut dire « over the counter ». C’est à dire de gré à gré. La première implication de cette caractéristique qui est fondamentale sur le marché des changes, c’est qu’ il y a autant de prix que nous n’intervenons. Si vous allez voir votre banquier aujourd’hui et que, par exemple, et que vous pouvez constater sur Yahoo un épargne 1.1750 votre banquier, peut tout à fait vous dire, je vous vend des euros à 1.1760 comme je vous vend des euros à 1.1780 comme à 1.18 à 1.20. Il fait le prix qu’il veut, en fonction évidemment des marges qu’il aura à négocier avec vous ou de la politique tarifaire de la banque.

    [00:03:00] Je te coupe un peu, Xavier. Donc si je comprends bien, c’est très différent des actions parce qu’une action, elle a toujours le même prix, quelle que soit la place financière.

    [00:03:07] C’est exactement ça. Il n’y a pas de prix officiel, il n’y a pas de cotation officielle. Le taux qu’on peut constater sur Yahoo! Bloomberg, etc. C’est un taux composite des taux interbancaires, c’est à dire que tous les intervenants bancaires, les grosses institutions financières qui échangent et qui s’échangent des milliards entre elles, elles envoient des taux de change au système d’information et d’échange. Et on fait la moyenne de tous ces taux et puis ça donne un taux. Mais pourquoi il est important ce taux là? Parce qu’il va servir de base pour le calcul du taux de change final qui sera facturé aux clients. Effectivement, sur le marché actions, tout le monde paye le même prix !

    [00:03:54] Après chacun va payer différemment son broker, par exemple en euros par ordre ou 10 euros par ordre ou 100 euros par an, en plus des frais de garde, des frais d’exécution, etc.

    [00:04:11] Le marché des changes. La rémunération de l’intervenant. Elle provient de l’écart entre le prix final qui va faire à son client et le prix auquel lui ce sera couvert. Typiquement, si vous demandez à votre intervenant de vendre 30.000 francs suisses pour avoir des euros.

    [00:04:35] Typiquement, il peut vous faire acheter à 1.18, ce qui fait que vous aurez autour de 25’400 euros.

    [00:04:43] Et puis lui, il peut vendre ses francs suisses pour acheter des euros auprès de sa banque. Avec les conditions qu’il leur a négocié auprès de sa banque, il va les vendre à 1.1750. Ce qui va lui faire un crédit de 25’500 euros et des brouettes. Et sa rémunération viendra de l’écart entre les euros qui vous versera et les euros qu’il a obtenus auprès de sa banque. Donc à peu près une centaine d’euros.

    [00:05:09] Dans ce cas précis, si je comprends bien Xavier, ça veut dire que les intermédiaires financiers sont un peu comme les marchands qui achètent des biens. Ils ont déterminé une marge qui n’est pas la même partout. Et ils gagnent de l’argent sur cette marge, exactement. Donc, quand un intermédiaire nous dit qu’il n’y a pas droits, il n’y a pas de frais. Ça veut dire quoi?

    [00:05:27] Ça veut dire qu’il vend, qu’il vend à perte ? il revend au prix auquel il achetait. Il n’y a pas de frais.

    [00:05:36] Dans son esprit, à lui, ça veut dire qu’il n’y a pas de frais unitaires, c’est à dire que vous n’aurez pas un frais d’exécution supplémentaire de 25 euros qui vous sera débité. Par exemple, il n’y a pas de frais, ce n’est pas possible parce qu’il y a forcément…, soit il vend à perte effectivement ou alors au taux de couverture. Mais lui-même, votre banquier n’est pas au courant du taux de couverture de sa banque, de la salle des trading qui sera sans doute à Londres ou à New York.

    Pour lire la suite, regardez la vidéo du webinar

    Laissez un commentaire