Cas pratique : ce que b-sharpe fait économiser (vraiment) à ses clients frontaliers

Nous vous le disons depuis longtemps : b-sharpe est LA solution "nouvelle génération" pour faire son change de devises en Suisse. Notre taux de change euro chf, pour nos clients frontaliers et PME, est si intéressant, qu'il permet d'économiser un montant très important en frais de change. Et ce que votre intermédiaire financier ne vous prend pas en frais de change, c'est toujours autant pour votre budget familial ou vos dépenses personnelles.

L'article qui a poussé une banque à dévoiler ses marges

Ce discours, nous vous le tenons depuis plusieurs années. Et même si nous sommes très transparents (après tout, nous sommes les seuls à publier sur notre site nos marges), vous n'êtes pas obligés de nous croire, dans la mesure où les autres intermédiaires financiers mettent beaucoup d'énergie à dissimuler les frais qu'ils appliquent.

Un exemple récent, paru dans la presse dans le quotidien Le Temps le 16 août dernier ("des agents de change numériques veulent attirer les frontaliers"), et qui met en avant les avantages pour les clients frontaliers à passer par les sociétés de change de devises en ligne comme b-sharpe, a eu pour intérêt de forcer une banque de Genève à communiquer ses marges....

Des frais de change pour frontaliers 2,5 à 12 fois plus élevés que ceux de b-sharpe

Nous avons ainsi appris que la banque en question ne prenait ni plus ni moins que 2,5 fois plus en frais de change qu'un service comme b-sharpe pour les montant les plus bas, et 12 fois plus en frais de change qu'un service comme le nôtre pour les montants les plus élevés. Selon la banque citée dans l'article, leurs clients frontaliers changent en moyenne 3'000 francs suisses par mois. Sur la base de ce montant moyen, nous pouvons simplement calculer ce qu'un service comme b-sharpe pourrait faire gagner à ces clients frontaliers par année : au lieu de payer 410 euros de frais dans cette banque, ces clients paieraient 170 euros chez b-sharpe, soit une économie de 240 euros, sans changer de banque, sans abonnement, sans frais supplémentaire.

Quelques commentaires sur l'article du Temps, en passant...

Dans l'article du Temps, l'établissement financier joue son rôle et met en avant un certain nombre d'arguments. Voici ce que nous en pensons :

  • Dans l'article, le terme "points de base" est utilisé pour parler de la marge. S'il nous arrive de mentionner ce terme, nous lui préférons, pour une meilleure compréhension, le terme en pourcentage : ainsi, dire que "1,60% du salaire des frontaliers est prélevé en frais de change" nous semble plus clair que "160 points de base sont prélevés".
  • Le directeur adjoint de la banque cité laisse sous-entendre que des acteurs comme b-sharpe ne sont pas régulés (traduisez : ne sont pas sérieux), ce qui explique le faible coût des prestations. C'est bien sûr totalement faux pour les sociétés qui exercent en Suisse comme b-sharpe : elles sont soit directement régulées par la FINMA, soient régulées par un organisme d'autorégulation lui-même répondant directement à la FINMA. Les contraintes de sociétés comme la nôtre vis-à-vis de la loi anti-blanchiment sont exactement les mêmes que celles des banques, tout comme l'identification formelle des clients. Nous avons donc déjà totalement intégré ces coûts dans notre modèle d'affaire, mais la nature même de notre activité et de notre organisation ne nous oblige pas à faire porter à nos clients des frais que nous jugeons totalement injustifiés.
  • Le directeur adjoint de la banque cité dans l'article déclare que les services de change en ligne comme b-sharpe peuvent "éventuellement être intéressants pour un gros montant". Je viens de vous montrer que nous sommes déjà intéressants pour les petits montants (2,5 fois moins chers que la banque en question), et sommes effectivement très intéressants pour les gros montants car nous sommes 12 fois moins chers...

Le mieux, c'est de tester b-sharpe, c'est sans aucun engagement

On peut rester sensibles ou pas à ces arguments. Le mieux, c'est d'agir et de tester. Et avec b-sharpe, rien de plus facile puisqu'en plus c'est sans engagement : il n'y a aucun frais d'inscription, aucun abonnement ou frais mensuel, ni aucune obligation de faire du change pour un montant spécifique. Vous nous testez : vous êtes satisfait, comme nos 1600 clients actuels, et c'est parfait. Vous ne l'êtes pas, et vous arrêtez, et il ne vous coûtera rien de plus. Profitez de la rentrée pour vos bonnes résolutions et inscrivez-vous maintenant chez b-sharpe !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page