8 sources d’économie à faire sur ses frais bancaires quand on habite en Suisse

Dans une étude récente, le site Moneyland affirme que les Suisses pourraient économiser au total 6 milliards de francs sur leurs différents frais bancaires. Que ce soit pour un compte salaire, un 3ème pilier, une hypothèque et même un compte d'épargne, l'étude invite les particuliers à comparer... Pour compléter cette étude intéressante, b-sharpe a ajouté un volet manquant : le change de devises, qui est, tout comme nous l'avions montré dans une étude sur le change EUR CHF des frontaliers, une source d'économie très importante. Petit tour d'horizon des économies possibles pour les résidents suisses.

#1. Le compte salaire : une économie de 100 francs / an

Si on tient compte des divers frais et taxes de gestion de compte des différentes banques, ainsi que des frais relatifs à l'utilisation de la carte de débit (type Maestro), chaque suisse pourrait, en choisissant la banque qui propose les meilleures conditions, économiser un peu moins d'une centaine de francs par année. Par exemple, l'arrivée sur le marché de banques éthiques qui proposent des frais de gestion de compte limités change la donne en matière de frais.

#2. Le change de devises : une économie de 200 francs, 780 francs ou beaucoup plus...

De nombreux résidents en Suisse font, occasionnellement ou régulièrement, des opérations de change. Prenons plusieurs exemples :

  • Paiement des mensualités d'un prêt contracté en euros pour le financement d'une résidence secondaire en France : dans le cas où le montant du prêt  à rembourser est de 2'000 euros / mois, l'économie réalisée sur le change grâce à b-sharpe est d'environ 200 francs / an
  • Change de l'apport personnel dans le cadre d'un achat immobilier en euro : pour le change de 130'000 euros en francs suisses, l'économie réalisée par rapport à un établissement traditionnel est de CHF 780.-
  • Enfants faisant leurs études aux États-Unis, avec le versement d'une pension mensuelle de 4'000 dollars, l'économie réalisée est d'environ 380 dollars

Quel que soit le montant changé, l'économie réalisée est d'environ 70% des frais de change (par rapport à une banque) et n'a donc potentiellement pas de réelle limite.

Ces informations peuvent être vérifiées sur notre convertisseur de devises.

#3. Les cartes de crédit : une économie de 90 francs / an

Selon l'étude (qui prend en compte également les paiements avec cartes de crédit via mobile du type Apple Pay), les paiements par carte de crédit sont en augmentation. Il existe de nombreux acteurs dans ce domaine, et comparer permet d'économiser en moyenne 90 francs / an.

#4. Les comptes d'épargne : une économie de 240 francs / an

Avec des taux d'intérêt pratiquement à zéro (0,1%) dans beaucoup de banques pour les comptes d'épargne, il peut paraître surprenant que l'étude puisse trouver de telles économies. Et pourtant ! Il existe des offres dans certaines banques suisses qui surpassent les autres d'un point de vue des taux d'intérêt pour les comptes d'épargne.

#5. Les 3ème piliers a constitués sous forme de plan d'épargne : une économie moyenne de 273 francs / an

Le 3ème pilier, qu'il soit sous la forme traditionnelle d'un compte d'épargne ou sous forme de titre, est un produit financier et de prévoyance dont les conditions sont très différentes d'une banque à l'autre. Aussi, en faisant le bon choix, il est possible d'économiser en moyenne 273 francs / an

#6. Prêts hypothécaires : une économie moyenne de 1980 francs / an

Si les taux d'intérêt des comptes épargne sont plus bas que l'an passé, les taux d'intérêt des prêts hypothécaires sont visiblement maintenus à un niveau plus élevés qu'en 2016. Il est toutefois possible de réaliser des économies significatives grâce aux hypothèques en ligne, dont les taux sont plus attractifs. L'économie totale possible porte sur pas moins de 2,6 milliards de francs pour les détenteurs d'hypothèques en Suisse.

#7. Les 3ème pilier constitués à l'aide de titres : une économie maximum de plus de 500 francs / an

Selon l'étude, il existe plus de 680 000 contrats de prévoyance en Suisse avec chacun un volume moyen de CHF 31'000.- En faisant le bon choix de son 3ème pilier a, le potentiel d'économie est compris entre 229 et 502 francs.

#8. Le trading en ligne : une économie moyenne de 375 francs / an

Bien que ce ne soit pas l'activité préférée des résidents suisses, la trading en ligne peut aussi faire l'objet d'économies : les clients, en comparant et faisant les bons choix, peuvent économiser en moyenne 375 francs par an. Attention : j'insiste sur le fait que ce type d'activité de trading, hautement spéculative, n'a rien à voir avec l'activité de b-sharpe, qui est à l'inverse basée sur la non-spéculation.

Conclusion

Comparer, quand il est question de services et de produits bancaires, est souvent synonyme d'économies. Et l'étude mentionnée dans cet article le montre : ces économies peuvent être très importantes. Concernant le change de devises, c'est bien évidemment aussi le cas, et nous vous invitons à vous inscrire chez b-sharpe : l'inscription est gratuite, il n'y a pas de frais mensuels, et vous allez réaliser de grosses économies...

crédit photo : Fotolia - alswart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page