5 chose a comprendre a propos du change de devise eur chf

Le taux de change euro chf  est dans la tête de tous les travailleurs frontaliers et fait partie intégrante de leur quotidien. S’il n’est pas nécessaire de saisir toutes les subtilités du marché des changes EUR CHF quand on est frontalier, une meilleure compréhension peut néanmoins permettre d’optimiser la manière dont on change ses francs suisses… avec à la clé des économies d’argent importantes pour les frontaliers quand on connaît et qu’on utilise des services de change de devises à frais réduits comme b-Sharpe. Découvrez un article pédagogique qui met en avant 5 points essentiels du change de devise euro franc suisse.

1. C’est l’offre et la demande qui déterminent le taux de change euro chf

Le franc suisse et l’euro sont des devises dites flottantes : cela signifie que le taux de change euro chf est déterminé par le marché des changes. C’est donc l’offre et la demande qui fixent le cours. Par exemple, supposons que le taux de change EUR CHF soit à 1,10 (1 EUR = 1,10 CHF). Dans ce cas, si vous changez CHF 1’000.- vous aurez en retour environ EUR 909.-
Si plus de personnes vendent des euros pour acheter des francs suisses que le contraire le jour suivant, alors la valeur du franc suisse par rapport à l’euro va s’apprécier, pour atteindre par exemple un taux devises à 1,05 : dans ce cas, si vous changez CHF 1’000.-, vous aurez en retour environ EUR 952.-, soit 43 EUR de plus que dans le cas précédent alors que vous avez changé la même somme en francs suisses.

2. Le taux de change euro chf évolue en continu : il est différent à chaque seconde

Il est important de comprendre que le taux de change EUR CHF évolue tout le temps et à chaque instant. Aussi, si vous voulez comparer pour l’euro chf le taux de change dans plusieurs établissements financiers, il ne vous sera la plupart du temps pas possible de le faire de manière exacte pour au moins une bonne raison : le taux de change euro franc suisse qui est affiché par les établissements financiers et bureaux de change n’est en général pas le taux de change en temps réel, mais le cours du jour. Avec le convertisseur euro franc suisse de b-Sharpe, vous pouvez consulter en temps réel le taux de change euro chf ainsi que le cours de change de plus de 20 devises, à des taux parmi les plus intéressants du marché.

3. Le taux de change EUR CHF des intermédiaires financiers inclut une marge, différente pour chacun

Le taux de change eur chf proposé par les bureaux de change, les banques ou les service de change de devises en ligne comme b-Sharpe sont différents. Pour quelle raison ? Simplement parce que chaque intermédiaire financier va appliquer ce qu’on appelle une marge, qui correspond à sa rémunération, tout comme un commerçant applique une marge sur les biens qu’il vend à ses clients. Cette marge, exprimée en pourcentage du montant changé, est plus ou moins importante selon les intermédiaires financiers. Cette marge est assurément un indicateur important à prendre en compte dans le choix d’un intermédiaire financier, car elle vient en déduction directe du montant que vous changez.

Par exemple, si la marge d’un intermédiaire financier est de 1,70%, cela signifie qu’un frontalier qui voudra changer son salaire en francs suisses en euros verra son salaire réduit de 1,70%… La problématique principale à laquelle seront confrontés les frontaliers réside dans l’accès à l’information et dans sa transparence, en général peu évidente. Chez b-Sharpe, il suffit de consulter notre grille des tarifs pour avoir, en un clin d’oeil, l’ensemble de l’information qui vous intéresse.

4. Les marges des intermédiaires financiers varient de 0,5% à 2% du montant changé

Pour le change de francs suisses contre des euros, les banques sont en général celles qui proposent les marges les plus importantes (entre 1,65 et 1,70% pour des montants inférieurs à CHF 10’000.-), les bureaux de change ont des marges intermédiaires (entre 0,65% et 2%) et les services de change en ligne sont ceux qui proposent les marges les plus faibles (environ 0,50%) : ces derniers sont donc les intermédiaires qui proposent les taux de change EUR CHF les plus intéressants.

5. Finalement, la hausse du franc suisse, est-elle si profitable que cela pour les frontaliers ?

Quand le franc suisse s’apprécie par rapport à l’euro, les frontaliers augmentent effectivement et objectivement d’autant leur pouvoir d’achat. Et même si nos experts estiment que le franc suisse devrait encore s’apprécier dans les mois à venir, il faut admettre que cela n’a pas toujours été le cas, et que les frontaliers ont connu des périodes plus compliquées avec un euro bien plus élevé par rapport au franc suisse et des taux de change euro chf bien différents il y a plusieurs, en comparaisons de la période actuelle.
Par ailleurs, l’appréciation du franc suisse n’est, à terme, clairement pas une bonne nouvelle pour l’économie suisse : en effet, un franc sur deux de la richesse créée en Suisse (PNB) provient des exportations. Aussi, avec un franc suisse qui s’apprécie face à l’euro, son principal partenaire commercial, certaines entreprises suisses perdent immédiatement de la compétitivité car les biens que les PME et grandes entreprises suisses vendent aux pays d’Europe sont moins intéressants qu’auparavant (car ils coûtent plus cher en devise étrangère). Les PME suisses et grandes entreprises qui décident de facturer en euro se voient pour leur part porter le risque de change, réduisant ainsi leur rentabilité. C’est par exemple le cas de l’industrie des machines qui a vécu en 2015 une année très difficile à cause du franc fort. Dans tous les cas, une mauvaise nouvelle pour l’économie suisse en est rarement une bonne pour les travailleurs et donc les frontaliers car des entreprises moins rentables recrutent moins, ou licencient.

Nous espérons que ce post vous aura permis de mieux comprendre le change de devise euro franc suisse et attendons avec plaisir vos commentaires.

crédit photo : iStock – loops7

Derniers articles

Faites un commentaire

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte